Accueil > ... > Forum 80

Une association de promotion de l’éolien sur la Communauté de communes ?

1er novembre 2006, 06:12, par thierry

Un élément de réponse complémentaire à celle de Jean Pierre :
Je l’avais signalé dans l’article consacré au projet du parc éolien de tréguidel, mais il existe une étude européenne qui fait un point de synthèse sur cette question :

"L’approche territoriale et concertée dans la mise en oeuvre d’installations éoliennes en Europe, la participation citoyenne à l’investissement et la création de structures porteuses associées."

Résumé :De nombreux monteurs de projets de parcs éoliens en Europe intègrent dans leurs démarches une approche territoriale et une concertation de la population. En parallèle voire en conséquence, des individus affichent une volonté de participer financièrement à ces projets et forment des structures adaptées à un investissement et une gestion collectives. Cette bibliographie accompagnée d’une synthèse recense des études de cas représentatifs.

Voir l’étude complète

En synthèse l’étude montre que "L’Allemagne et le Danemark l’ont prouvé : la majorité des installations éoliennes de ces deux pays sont la réalisation d’individus isolés ou associés en coopératives. Ce sont eux qui ont porté le développement de l’éolien dans leurs pays, tout en bénéficiant des retombées économiques localement. Ce concept se répand dans les autres pays d’Europe, où l’on cherche à contrebalancer les installations des grands groupes industriels, souvent mal perçues par les populations locales."

En France, "Un GAEC (regroupant 5 agriculteurs) et un entrepreneur résidant à Pleyber-Christ sont conjointement à l’origine de ce projet éolien. Afin de favoriser l’acceptation locale du projet, l’association Avel Pen Ar Bed Eoliennes en Bretagne (APAB) fut sollicitée. Cette association vise à encourager l’implication des acteurs locaux dans le développement de l’énergie éolienne. Leur site web4 fournit de précieuses informations sur leurs buts et la démarche adoptée pour ce projet original. L’APAB organisa l’élaboration d’un protocole de travail et d’une stratégie de communication pour la mise en oeuvre d’un processus participatif au cours de la phase d’étude du projet. A l’issue d’une réunion publique fut décidée la constitution d’un groupe de suivi, lieu d’échanges et de discussions ouvert à tous. Le groupe de suivi a permis l’élaboration d’une étude d’impact environnementale et d’un cahier des charges pour la mise en place d’une Zone d’Accueil Energétique (ZEFE, suggérée par l’APAB), validé par les conseils municipaux des deux communes concernées. Une telle démarche participative locale permet la prise en compte des volontés et revendications de la population locale et de garantir son acceptation."

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.