Accueil > ... > Forum 4282

plaidoyer pour une autre intercommunalité

4 décembre 2014, 15:07, par J-F NICOL

Au cours d’ une présentation publique organisée par la municipalité la situation financière de la commune , arrêtée au 31 décembre 2013 a été t exposée .Au terme de de l excellent exposé réalisé par l adjoint aux finances , la population présente a pu apprendre ,outre les modalités de financement des projets municipaux pour les 5 années à venir :
que les capacités d’ autofinancement de la commune étaient très limitées en raison du poids de ses charges de fonctionnement.courant
que son endettement , important même s’ il est , en deçà des normes d’ alerte , interdisait à,la commune de financer ,dans l ’immédiat , par emprunt , les projets estimés les plus urgents .
que les niveaux actuels des taux d’impôts locaux , taxe d ’habitation et fonciers , avaient atteints leurs seuils maximaux .
Les raisons de cette situation sont multiples et chaque analyste y trouvera une explication !

Il apparaît cependant , - au regard des comparaisons réalisées avec les communes de même importance , que le coût des charges de fonctionnement a évolué de manière excessive

S’agissant de l endettement , le poids de l’ emprunt souscrit à l occasion de la construction de la nouvelle école maternelle pèse très fortement .

A cet égard n ’est on pas en droit de s’interroger quant à l ’opportunité de financer , pour l essentiel ,par les deniers communaux , un tel équipement ,alors que celui - ci accueille plus de 30 % d ’enfants émanant de communes voisines ?

Les besoins – significatifs et réels exprimés , par les représentants des associations sportives , tennis , football ,judo , boulistes ,notamment ,ne pourront pas , à l ’évidence être satisfaits à court terme . Mais est ce à la commune , seule ,de financer de tels équipements dès lors que leurs licenciés sont ,issus de la totalités des communes voisines ?

Au moment ou le soutien de l Etat aux collectivités va baisser de manière importante , une réflexion doit etre menée au sein de la communauté de communes pour qu ’elle puisse contribuer ,à l avenir , financièrement et de manière significative à la réalisation de ces types d ’investissements à vocation intercommunale .

De même , s ’agissant des nécessaires économies à réaliser au niveau des charges de fonctionnement courant des communes , il paraît évident que les efforts de mutualisation entre celles ci et avec la communauté de communes ( imposés par la loi )ne doivent pas se limiter à de simples échanges de services , de personnels , ou de matériels .Ces efforts doivent , prioritairement , porter vers l ’optimisation des moyens , permettant de réaliser des économies , de réduire ces charges communes- y compris de personnel -pesant trop fortement .

Ces efforts d ’imagination , sans doute , d analyses sûrement sont indispensables pour que la coopération inter communale prenne un nouveau souffle , celui de la rationalisation et du partage ..Des marges de manœuvre existent !Et ce sans qu elles se traduisent par une diminution de la qualité du service offert à la population .

Ce challenge majeur devra , bien entendu , etre intégré à la réflexion visant au regroupement des intercommunalités du secteur .Il est fort à parier qu une fusion entre communautés regroupant des communes petites et moyennes sera sur ce point plus facile à réaliser .

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.