*
Forum Citoyen Leff Ar Mor
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

Conseil communautaire : Un budget primitif global de 18,6 millions d’euros
- 10 avril 2006

Réuni le mardi 28 mars, sous la présidence de Thierry Burlot, le conseil communautaire a voté un budget primitif général et des budgets annexes pour un montant global de 18,6 millions d’euros, fonctionnements et investissements confondus (2,1 millions de plus qu’en 2005). Cette augmentation s’explique notamment par un budget annexe eau potable conséquent qui représente à lui seul 45 % du total et par la mise en place du personnel de la Maison de la petite enfance. On note aussi que ce budget global s’équilibre sans augmentation du prix de l’eau ni de la TPL (Taxe professionnelle unique), mais avec un relèvement de la TEOM (taxe d’enlèvement des ordures ménagères) qui passe de 6,2 % à 8,2 %.

« Ce budget a pour ambition de tracer la vie de notre communauté. Il donne une nouvelle fois la priorité au développement économique par lequel passent la solidarité et l’emploi » a déclaré Thierry Burlot.

Zones d’activités : l’équilibre se fait à hauteur de 1868 714 euros en fonction-nement et de 1 688 767 euros en investissement. Forte de 7 zones d’activités la Communauté affiche clairement sa volonté de poursuivre dans la voie du développement économique avec la continuation du programme d’acquisition des terrains sur la zone des Fontaines (emprise Super U et terrains Eolys), la zone de Lannebert (terrains Cistérin), la zone de
Ponlô (terrain Le Calvez) et la zone du Grand Etang (terrains Ropers). 2006 verra aussi les travaux de viabilisation sur la zone des Fon-taines, l’étude sur le giratoire de Kercadiou et la mise en place d’une signalétique de zone.

Bâtiments relais : en 2005, 6 entreprises qui ont été hébergées dans ces bâti-ments relais où des travaux sont programmés. II y a aussi le projet d’acquisition et de réhabilitation du bâtiment Chainarmor sur la zone de St-Hubert et le projet de la boulangerie à Le Merzer. Ce budget trouve son équilibre à hauteur de 63 060 euros en fonctionnement et de 1 009 647 euros en investis-sement.

Restauration entretien du Leff :
ce budget, qui s’équilibre à 17 275 euros en fonctionnement et à 13 210 euros en investissement, prend en compte la poursuite du programme 2005. A noter que désormais le pilotage de cette opération est assuré par Goël’eaux, contre une contribution annuelle de 3 500 euros.

Spanc : pour ce service, la section d’exploitation trouve son équilibre à hauteur de 23$ 200 euros en section et la section investissement à 32 319 euros. En recettes on trouve 92 000 euros de redevances d’assainissement non collectif ; une redevance qui affiche une augmentation de 5 euros (les 20 eu-ros annuels payés par l’usager passent à 25 euros).

Budget eau potable : bud-get majeur de la Communauté, il s’équilibre à hauteur de 2 771 000 euros en sec-tion d’exploitation et de 4 395 466 euros en section investissement, dont 2,8 millions liés à la construction de l’usine de traitement et de pompage de Kério. Ce programme important, qui est subventionné à hauteur de 1,5 million d’euros, se fait sans augmentation du prix de l’eau. Une part de ce budget est aussi consacrée à des travaux neufs et de renouvellement de réseaux (607 000 euros) et aux périmètres de protection (180 300 euros, dont 110 000 euros pour l’indemnisation des exploitants et propriétaires). A noter que le service compte 8 500 abon-nés et que 815 519 m3 ont été facturés en 2005.

6,4 millions pour le budget général

Ce budget général s’équilibre à la somme de 4 051 161 euros en section de fonctionnement et de 2 440 214 euros en section d’investissement.

En fonctionnement, par rapport au BP 2005, les charges à caractère général affichent une augmentation de 159 744 euros et les charges de personnel une augmentation de 394 215 euros. Cela s’explique notamment par la création et la mise en service de la Maison de la petite enfance.
Pour financer ces charges, le conseil communautaire a voté le relèvement de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) qui passe de 6,2 % à 8,2 % et est basée sur la valeur locative. Si le taux de la Taxe professionnelle unique reste in-changé (13,3 ° !o), il convient de noter que le produit que cette TPU passe de 1 053 569 euros à 1 088 339 euros, soit une évolution de + 4,76 %.

En investissement, les principaux programmes sont : le Centre culturel communautaire, 1 151 253 euros ; la Maison de la petite enfance, 288 269 euros ; le bocage, 98 423 euros ; l’étude Pact Arim, 18 180 euros ; le local à plaquettes, 130 000 euros et l’équipement de la Maison de la petite enfance, 96 100 euros.

Mis au vote, ce budget, « qui laisse une marge de manceuvre limitée compte tenu d’un excédent à repor-ter de 337 305 euros ; qui affiche une augmentation des charges de personnel engen-drée d’une part par la création d’un nouveau service, la Maison de la petite enfance, dont le financement de la CAF n’arrivera que dans un an, et d’autre part par la gestion en régie du service eau et de l’assainissement non collectif », a été adoptée à la majorité (seul un conseiller s’est abstenu). Les autres budgets ont été votés à l’unanimité.


Les images (cliquez sur l'image pour l'agrandir) :

------------------------- Réagir à cet article -------------------------