*
Forum Citoyen Leff Ar Mor
envoyer l'article par mail title= envoyer par mail
Voyage en terre reconnue à la villa KERNETRA à Lanvollon par Jean François NICOL
- 18 septembre 2015

Au premier abord, en passant dans cette longue et improbable rue bruyante assurant l’ impossible lien entre l’ancienne ville et les cubes de tôles de la zone commerciale, on devine que cette belle et imposante demeure bourgeoise, construite fin 19 ème siècle (1893) cache derrière ces arbres et son mur de clôture centenaires un grand parc, qu ’elle recèle des plantes exotiques, jalousement gardées par les actuels propriétaires, pour le seul plaisir.

Et l ’ on se trompe ….En effet, après un rapide passage à l ’office de tourisme – ou l ’on y découvre qu ’à l’ égal des bâtiments et lieux chargés d ’histoire de Lanvollon, le parc, classé parmi les lieux remarquables du département peut être visité. Il suffit de prendre rendez vous et de se présenter, seul ou en petit groupe d ’amis, devant le portail à l’ heure convenue et vous ne serez pas déçu !
En effet, vous découvrirez en trois temps – sous l ’égide d’ une guide passionnée de botanique, riche de mille talents allant de la sculpture, la musique, l ’écriture, en passant par la céramique mais aussi la philosophie, les religions, et les sciences humaines, que cet îlot de terre et de verdure apporte bien d ’autres plaisirs que celui des yeux
Au premier temps, l ’extrême variété des arbres protéiformes, leurs majestueuses hampes de feuilles et de fleurs, habilement plantés pour constituer des aires ou temples symboliques et leurs beautés vous transporteront immédiatement dans un autre monde. Seuls les bruissement des feuilles, les chants des oiseaux, les odeurs et par instant, les commentaires de la magicienne vous rappelleront à la réalité. Qu il est difficile de se fixer, de choisir laquelle de ces clairières dessinée s au sein de ce labyrinthe vous séduit le plus ..Celle des astres, des buis, des glycines, des bambous ?

Au second temps, par réflexe, bien légitime et profane vous vous enquérez auprès de la magicienne pour qu ’elle vous explique la création du parc, son évolution, les noms des arbres, des plantes mais aussi qu elle vous parle des sculptures, qu ’elle vous raconte la genèse des templiers mystérieusement postés, voire dissimulés, qu ’elle vous explique leurs présences ...si prégnantes ?...

Au troisième temps, et probablement lors de votre second ou troisième tour de valse, non du parc, vous n ’aurez qu’ une envie : vous poser en vous asseyant sur un banc, une pierre, un tronc afin de vous faire oublier et de vous fondre avec la nature. Vous estimerez, sûrement, comme moi et d ’autres visiteurs, que ce lieu respire la paix, appelle à la sérénité, la sagesse qu ’il vous faut y rester ou sûrement y revenir vite.

Au total, le nom des arbres, des fleurs, leurs âges, leurs modes de cultures vous importeront moins que de connaître le secret de l’ architecte, du jardinier, en fait la guide, également propriétaire des lieux .
Comment a t elle su créer un tel havre de paix ? Quel filtre, quelle alchimie fait elle souffler dans ces lieux pour que l ’on s y sente si bien et impatient d ’y revenir .Quel est le mystère, la mystique de ce lieu, riche de symboles et ou on aspire au partage et à entrer dans le cercle de ses initiés.
Et, hélas, ou presque, lorsque la cloche sonnera, il sera l’ heure du thé, d’aller papoter autour des œuvres exposées, sans oublier de prendre rendez vous pour revenir et franchir à nouveau la porte basse pour un nouveau parcours méditatif a travers ce labyrinthe si végétal et si symbolique.
Il faut absolument visiter ce véritable écrin de verdure qu ’est le parc de la villa Kernetra,

ouverture au public : « Scènes d’automne au jardin » 22, 23, 24, 25 octobre 2015
expositions : toiles, aquarelles et céramiques
Conférence samedi 24 octobre à 14 heures : « L’Art de savoir lire les cartes, un GPS pour la vie » par Sabine Sikarcioglu..


------------------------- Réagir à cet article -------------------------