*
Forum Citoyen Leff Ar Mor
envoyer l'article par mail title= envoyer par mail
CR du 21 mars 2006
- 1er avril 2006

1 ) GENERALITES

La 22ième réunion du groupe environnement s’est tenue le mardi 21 mars 2006 à la salle polyvalente de Pléguien .

2 ) SUJETS ABORDES AU COURS DE LA REUNION

Au cours de la réunion les membres présents ont abordés les sujets suivants : la participation d’une personne du Pays de Guingamp à la réflexion sur les énergies renouvelables appliquées aux habitations - réponses de la CdC aux questions posées dans le précédent compte rendu - construction d’une centrale électrique à Saint Brieuc - le projet de parc éolien de Tréguidel - les bassins versants .

3 ) PARTICIPATION

Etaient présents à la réunion : Dominique Connan - L. Kergus - J. Geffroy - J. Le Turluer - B. Derrien - N. Collin -J. P. Le Fèvre - A. Fichant - G. Kergus - J.Y. et F. Rault - A. Collet .
Excusé : L. Auffret

4 ) DEROULEMENT DE LA REUNION

En début de réunion , Alain Collet a donné les prolongements de l’actualité développée dans le dernier compte rendu , à savoir :
David Connan du Pays de Guingamp a accepté d’assister à la prochaine réunion pour parler du projet de livret relatif aux énergies renouvelables appliquées aux habitations . Il a pris des contacts avec l’ADEME et PROGENER. Ces organismes ont de la documentation mais rien d’aussi complet que notre projet qui , selon les personnes contactées , est très ambitieux. Le fil directeur de la séance de travail sera donné par le plan que nous avions élaboré lors de la 12ième réunion du groupe .
les réponses aux questions posées à la CdC lors de la précédente réunion . Mr Yann Cauet et Melle Elodie Diéric nous apporté les éléments d’information suivants :

Ci-joint une 1ère série d’éléments de réflexion concernant vos interrogations :
- a- : RAS
- b- : concernant l’énergie hydraulique, un devis a été fait il y a quelques années auprès de l’entreprise LE DU. Malheureusement, l’Administration (police de l’eau) interdit l’installation de nouvelle microcentrale car le Leff est classé (courrier DDAF). Nous nourrissons bien des regrets quant à ce refus car le potentiel du moulin pourvoyait à nos besoins de chauffage + revente à EDF les bonnes années. La réglementation évoluera peut être vu l’engouement pour les énergies renouvelables
La production d’énergie électrique solaire n’est pas compétitive (de très loin !) ni techniquement adaptée à nos besoins. Toutefois, la production d’eau chaude sanitaire pourrait être envisagée sans difficulté majeure.
- c- : les règles d’urbanisme sont de la compétence des communes ! Cela n’empêche pas la CdC de réfléchir depuis plusieurs mois à un Plan Local de l’Habitat orienté Développement Durable. Contacter A.-M. GLEMAREC qui pilote le dossier. Remarque : mes services essaient de promouvoir les chaudières collectives au bois dans les lotissements (réseau de chaleur) , sans succès pour le moment car les communes ne suivent pas.
- d- : je recherche les données mais pas d’inquiétude, le gisement est largement suffisant car en plaquettes l’ensemble du bois est valorisé y compris les branchages que l’on brûle au coin du champ. D’autre part, il ne s’agit pas d’en faire une énergie exclusive de tout autre mais de diversifier et de produire localement.
- e- : contactez directement le SMITOM.

Suite à la 21ème réunion du groupe environnement, voici quelques éléments de réponses à vos interrogations concernant la filière bois énergie :
- Pour la MPE (Maison de la Petite Enfance ), le besoin annuel est estimé à 400 m3 de plaquette sèche (1T = 4 m3) et ceci représente environ 3 km de haie. A souligner que l’exploitation de ces haies n’intervient que tous les 12 / 15 ans.
- Suite au diagnostic bocager, réalisé sur 7 communes du territoire (Gommenec’h, Pommerit le Vicomte, Saint Gilles les Bois, Trévérec, Goudelin, Le Merzer et Tréguidel), la densité bocagère moyenne est de 70 - 80 m / ha.
- A noter également les boisements / plantations des périmètres de protection qui nécessite des entretiens (notamment des éclaircies) ainsi que les bords de routes communales et départementales dont l’entretien pourrait être valorisé dans la filière bois énergie. Les déchets verts peuvent également à terme être intégrés dans ce type de filière.
- Concernant les plantations, en 2005 la CCLP a engagé un programme de plantation sur plus de 3 km. Pour 2006, 25 exploitants des communes de Goudelin, Le Merzer et Tréguidel souhaitent participer à une opération bocagère (d’après les premiers contacts, ces projets d’aménagements représenteraient 3.8 km).
- Reconstitution du bocage : les actions bassin versant avec le SMCG dans le cadre du programme Bretagne Eau Pure (pour les 7 communes citées précédemment, cela représente 5.630 km), le programme du Conseil Général 22 qui depuis 2000 totalise 20 km de haies.

J’espère avoir répondu à vos interrogations et n’hésitez pas à me contacter pour toutes informations complémentaires.

Ces réponses ou informations ont fait l’objet de quelques commentaires notamment l’interdiction d’installer une centrale hydraulique sur le Leff. On peut noter , une fois de plus , l’incohérence au sein de l’administration ou des hautes instances .

La réunion s’est poursuivie sur le thème des énergies renouvelables et par la réflexion pertinente de J Y Rault concernant la future construction d’une centrale électrique à Saint Brieuc . Si l’on en croit les spécialistes , le constat est implacable : nous manquons d’énergie en Bretagne . Soit . Pour pallier ce manque d’énergie faut-il absolument construire une centrale électrique ? N’y a-t-il pas d’autres moyens pour satisfaire les besoins ? Les membres présents se sont interrogés sur les modes d’action possibles :
développer les énergies renouvelables : éoliennes ( comme à Tréguidel) - énergie solaire - etc ......
diminuer les consommations électriques ( on peut même dire lutter cotre le gaspillage ) des collectivités par l’application de règles de bon sens concernant l’éclairage des bâtiments publics ou l’éclairage public extérieur . A titre d’exemple , le Pays de Guingamp utilise les compétences d’un économe de flux .Celui-ci a déjà permis des baisses significatives de consommation dans plusieurs communes .
inciter les citoyens à diminuer leur consommation par des gestes simples ( campagne publicitaire à organiser ) .

Partant de ces modes d’action ( il y en sûrement d’autres ) , le groupe se demande si une étude globale ( c’est à dire incluant les économies possibles ) a été menée par les élus régionaux et départementaux pour s’assurer du besoin express d’un centrale électrique à gaz ou à fuel .

Devant cette interrogation , il a été décidé d’adresser un courrier au président de la Communauté de Communes .

Jean Pierre Le Fèvre a commenté la réunion sur le parc éolien de Tréguidel . Par rapport au compte rendu de réunion que vous avez reçu , il a insisté sur le fait que les initiateurs du projet souhaitent des investisseurs locaux y compris des particuliers . Le Conseil Citoyen sera représenté au sein du groupe de suivi par Jean Pierre Le Fèvre , André Fichant , Joseph Le Turluer . Ils sont chargés de tenir informés les membres du groupe de l’avancée des travaux .

Le dernier sujet de la séance concernait les bassins versants . Une présentation a été faite par Jacques Geffroy . Merci à Jacques pour ses recherches et son intervention .

Définition ( extrait sur Internet )

Le bassin versant représente l’ensemble d’un territoire drainé par un cours d’eau et ses affluents. Il ne tient pas nécessairement compte des divisions administratives ou politiques. Son contour est délimité par la ligne de partage des eaux qui passe par les différents sommets et qui détermine la direction de l’écoulement des eaux de surface. En aval, sa limite est définie par son exutoire.

Le bassin versant est un écosystème qui inclut autant les eaux de surface et souterraines que les milieux humides. Il constitue donc la meilleure entité pour une gestion globale et intégrée de l’eau, car c’est à l’intérieur des limites du bassin versant que les utilisations du territoire (urbaine, agricole, etc.) et les activités humaines (zone résidentielle, exploitation forestière, etc.) influencent la qualité des eaux de l’amont vers l’aval.

Malgré l’instauration d’une structure pour chaque bassin versant avec la mise en place d’un technicien et des financements importants et malgré les travaux d’infrastructure réalisés dans de nombreuses exploitations agricoles pour respecter des normes nationales ou internationales , il y a toujours autant de nitrates dans les rivières et d’algues vertes le long du littoral. Seule la réalisation de zones de protection permet de pomper une eau à faible taux de nitrate , voire à 0% , et d’obtenir une eau plus potable au robinet par dilution . La CEE va sanctionner la France pour la qualité de son eau . Sur les 15 prises d’eau ne répondant pas aux normes en Bretagne , 8 se situent en Côtes d’Armor . Les agriculteurs sont une nouvelle fois visés . Ils devront appliquer une limitation en azote en fonction de leur cheptel et respecter les distances d’épandage par rapport aux berges et aux cours d’eau . Il convient toutefois de noter que les agriculteurs sont loin d’être les seuls " pollueurs " . On peut citer sans se voiler la face : les particuliers , les entreprises quel que soit le domaine d’activité , certaines municipalités , etc............

Question de dernière minute : La DDASS des Côtes d’Armor refuserait l’utilisation des eaux pluviales pour les toilettes . J’ai appelé le Service Santé Environnement à la DDASS. . Celui-ci m’a confirmé que l’utilisation des eaux pluviales pour les toilettes était interdite pour les Etablissements Recevant du Public (ERP) . Un particulier peut ( je n’ai pas dit "est autorisé" ), tout en prenant ses responsabilités , utiliser les eaux pluviales à condition de respecter des normes d’installation et notamment : pas d’interconnexion possible avec le réseau de distribution d’eau . Les normes d’installation peuvent être obtenues auprès des techniciens de ce service .

5 ) PROCHAINE REUNION


La prochaine réunion aura lieu le mardi 18 avril 2006 à 20 h 00 à la salle polyvalente de Pléguien . Venez nombreux car le thème des énergies renouvelables est d’actualité mais également pour honorer notre invité qui nous vient du Pays de Guingamp .


------------------------- Réagir à cet article -------------------------