*
Forum Citoyen Leff Ar Mor
envoyer l'article par mail title= envoyer par mail
Compte rendu 1ère réunion Lancement - 12 avril 2013
- 29 juin 2013

La réunion est animée par Thierry Raffin secrétaire du Forum Citoyen Leff Ar Mor. Il remercie les personnes présentes d’être venues pour cette réunion et après un tour de table permettant à chacun de se présenter , thierry Raffin présente rapidement l’Association Forum Citoyen et ses objectifs. Pour mémo voici l’objet social de l’association extrait des statuts :
Article 2-But
Article modifié en assemblée générale extraordinaire le 10 décembre 2010
Cette association a pour but d’apporter sa contribution à la vie du territoire communautaire. Au travers de réflexions et de projets d’animation, en lien avec les préoccupations des habitants, elle souhaite favoriser l’expression citoyenne.
Les statuts de l’association sont disponible sur son site internet à l’adresse suivante :
- http://conseil-citoyen.org/spip.php?article4

Est rappelée aussi la démarche qui a conduit le Forum Citoyen dans le cadre de son thème de réflexion et d’action 2013 sur le développement de l’Economie Citoyenne à s’intéresser à la création d’un SEL sur le territoire Lanvollon-Plouha . Cette perspective est l’une des 2 actions concrètes envisagées avec la mise en place de « circuits courts » favorisant l’activité et la production locale, lors de la réunion de réflexion du Forum Citoyen du 1er mars 2013 (http://www.conseil-citoyen.org/spip.php?article671) en continuité des orientations prises lors de la dernière Assemblée Générale (http://www.conseil-citoyen.org/spip.php?article661)

Un certain nombre de participants souhaitent un éclairage sur ce qu’est un SEL. Les explications sont données et éclairées des exemples des personnes présentes participant déjà à un SEL (Argoat et Paimpol).
Pour une présentation synthétique voir sur le site du Forum Citoyen : - http://www.conseil-citoyen.org/spip.php?article673

Pour des explications plus détaillée le site fédérateur des SEL très intéressant peut aussi être consulté : http://www.selidaire.org/spip/ et en particuliier peut être lu (téléchargé) la brochure de présentation « SEL mode d’emploi » : http://www.selidaire.org/spip/IMG/pdf/SME-edition-sept2009-2-2.pdf

Les questions qui se posent

Les premières questions tournent sur les risques de concurrence d’un SEL par rapport à l’activité économique traditionnelle. Il est montré que l’activité des SEL n’est pas une activité de travail professionnelle permettant de gagner sa vie (pas de convertabilité de la monnaie fictive du SEL en euros et volumes d’activité réduit). Le SEL c’est plus le lieu de dépannage, de coup de mains et de solidarité entre particuliers (adhérents du SEL).

Ces premières questions montrent aussi l’importance de bien définir entre les adhérents d’un SEL, leur conception des objectifs et buts principaux d’un SEL. Un tour de table est fait pour permettre à chacun d’exprimer ce qu’il attend d’un SEL. Une première série de réponses montrent que les attentes sont variées et multiples, mais ne concernent pas le besoin de gagner de l’argent. Les motifs sont plutôt orientés vers l’aide et le « don de soi » :
-  « j’ai pas mal de choses à offrir et j’aimerais bien trouver de la demande… »
-  « si j’avais connu quelqu’un pour me dépanner cela aurait été bien… »
-  « C’est gratifiant de pouvoir rendre service »
-  « Mais c’est difficile d’identifier ce que l’on peut apporter »
-  « C’est vrai cela peut permettre à des personnes de prendre conscience de leurs compétences, qu’elles peuvent toujours apporter quelque chose à d’autres personnes »
-  « cela permet aussi de maintenir des savoirs qui peuvent se perdre »
-  « Comme pour les voisineurs, cela peut permettre de lutter contre l’isolement »
-  …

Si tous les SEL fonctionnent à peu près dans cet esprit d’entraide solidaire, ils ne fonctionnent pas tous de la même manière et ne sont pas tous organisés selon le même modèle. Ce qui n’empêche pas que les personnes d’un SEL puissent échanger avec des personnes d’un autre SEL. Il y a des réunions INterSEL et même un dispositif qui s’appelle « route des SEL » qui permet à des Selistes d’être accueillis, hébergés par d’autres Selistes dans d’autres villes.

Il est donc important avant la mise en place d’un SEL de bien définir une charte et un règlement pour caler le fonctionnement et d’identifier des personnes « responsables » acceptant d’assurer l’animation et la gestion du SEL.

Cette animation passe par l’organisation régulière de BLE (Bourses locales d’échanges) où les Selistes viennent pour échanger des objets mais aussi de l’information sur le fonctionnement , les nouvelles demandes et les nouvelles offres.

L’information régulière (les annonces) sur les offres des uns et les demandes des autres est importante. Il peut être utile aujourd’hui qu’internet est bien développé, de mettre en place un site dédié à cette information et qui permet aussi de suivre pour chacun les transactions-échanges au sein du SEL.

Sur l’organisation concrète, on fait circuler des feuilles d’échanges ou de « richesse » qui permettent de noter au fil de l’eau les échanges et d’établir la balance des comptes de chacun des SEListes (ce qu’il « a gagné » et ce qu’il a dépensé. Souvent des minis-maxis sont définis, parfois c’est laissé à l’auto-régulation entre les membres et à la supervision par les animateurs des SEL pour éviter les abus. Tous cela doit être défini au démarrage dans un document charte-règlement ; ce sont en quelque sorte les règles du jeu du SEL qui permettent de fonctionner ensemble.

Il faut aussi trouver un nom à la monnaie fictive (comme le gwenneg (un sou en breton) au SEL de l’Argoat ou le Menhir au SEL de Guingamp). C’est l’unité de compte (une unité de compte valant 1 minute).

L’identification de ce que chacun peut apporter (et demander)
Un tour de table « pour voir » rapidement est organisé afin que chacun puisse dire deux ou trois choses qu’il peut apporter (et dont il peut avoir besoin). Ce petit jeu montre que de fil en aiguille avec les idées des uns et des autres, chacun peut facilement trouver des choses à apporter auxquelles il ne songeait pas nécessairement… Voici une liste rapide qui reste à compléter des choses qui sont apparues dans ce tour de table :
-  Aide à l’usage d’un ordinateur, et d’internet ; et dépannages simples (cité 3 fois)
-  Aide au bricolage (comme pour faire des toilettes séches par exemple)
-  Lecture du journal
-  Garde d’enfant ponctuel
-  Echanges de livres , de films
-  Livres audio pour les mal – voyants
-  Aide pour les courses alimentaires (cité 2 fois)
-  Tricot
-  Couture
-  Echanges d’objets de collection
- Echanges de plantes, graines, boutures
- Confiture
- Conseils jardinage, bouturage
- Aide au jardin
- Ateliers de fabrication de nem (cuisine)
- Art floral
- Bouteilles de gaz, toutes sortes d’ustensiles anciens
Copeaux de bois (utiles pour les toilettes séches par exemple…)
- Peinture tapisserie
- Aide à la manutention
- Aide au transport
- Cours de mathématique
- Aide au courrier administratif
- Prêt de remorque
- Prêt d’outils
- …

Ce petit jeu sera proposé aussi aux membres actuels du Forum Citoyen. Cette identification des compétences et des choses que les gens sont prêts à échanger (et à rechercher) est le point de départ de la démarche du SEL.

Il sera intéressant de dresser ce catalogue pour le démarrage, en remplissant une petite fiche qui pourrait être mise sur un site internet pour faciliter les contacts et les échanges. Cette fiche pouvant être actualisée au fil de l’eau dans le temps.


------------------------- Réagir à cet article -------------------------