*
Forum Citoyen Leff Ar Mor
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

Lanvollon - Ecole de musique, il va falloir trouver le « la » !
- 6 mars 2006

Mardi, lors du conseil
communautaire, le président
Thierry Burlot a évoqué la
tension qui règne entre
l’Ecole de musique du Leff et
la Communauté de communes.

Il a notamment fait
part d’une lettre envoyée aux
membres, salariés et parents
d’élèves de l’école de musique et rappelé que : « forte
de 320 élèves, le dynamisme
de l’école de musique du
Leff est retenu par la qualité de ses activités et son implication dans le projet in-
tercommunal de notre territoire. Ce développement a
été accompagné dès l’origine
par notre Communauté de
communes tant pour un
soutien financier direct (sub-
vention) que pour des avan-
tages humains et matériels
(mise à disposition) ». Aujourd’hui, ces accompagnements représentent une
charge nette pour la collec-
tivité de 134 270 euros (déduction faite de l’aide versée
par le Conseil général au
titre du personnel). Il a aussi fait remarquer que « les
contributions des 320 élèves
représentent 26 % du budget
général de l’école de mu-
sique, soit 193 euros par élève et par an. En comparai-
son, celle de la Communauté de communes représente
56 %, ce qui permet de mesurer le rôle déterminant que
joue notre collectivité dans
la vie de l’association ».

Le préfet saisi

Il a d’ailleurs précisé à ce
sujet avoir saisi le Préfet sur
la légalité du montage actuel
du financement de l’école
par la Communauté pour sa-
voir s’il n’y a pas là une gestion de fait. « Ce point sera
déterminant polir l’avenir »
a-t-il précisé avant de rappeler que « la convention triennale définissant noire projet
culturel autour de la musique et fixant les règles du
partenariat (école/communauté) arrive à échéance en
juin 2006 ».

A cette occasion, il souhaite « qu’une nouvelle page
de l’histoire du développement de la musique dans
notre intercommunalité soit
écrite ». II a donc proposé :
de profiter de ces quelques
mois pour engager la discussion ; de voter une subvention proratisée à 6 mois sur
les bases de 2005 (soit
20 000 euros) pour donner
les moyens à l’école de musique de fonctionner dans la
sérénité ; de désigner une
commission paritaire (école
de musique, communauté de
communes) pour travailler
sur ce projet culturel. Sur ce
dernier point, le délégué
communautaire, Michel
Lancien, adjoint à Pommerit-le-Vicomte, a démontré
de l’urgence de créer cette
commission paritaire « afin
d’ouvrir un véritable dialogue et ne plus communiquer par lettres interposées ».

Publié dans l’Echo de l’Armor et l’Argoat n°2968 du 2 au 8 mars 2006


------------------------- Réagir à cet article -------------------------