*
Forum Citoyen Leff Ar Mor
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

MES CHERS DECHETS - 11 novembre 2011

Le 7 mars 1884, le préfet Eugène Poubelle décide d’instituer, pour les immeubles parisiens, la mise en place de récipients, munis d’un couvercle et de capacité suffisante pour contenir les déchets ménagers. C’est grâce à ces mesures de salubrité et d’hygiène que je vois le jour. C’est pour moi un grand honneur de prendre le nom de cet illustre serviteur de l’état. Depuis cette date, nos parcours sont souvent liés.

A cette époque, je suis limitée à Paris et aux grandes villes. Cependant, le tri sélectif a déjà cours : un récipient commun pour les résidus putrescibles des ménages, un récipient spécial pour les débris de vaisselle, de verre, de poterie, les coquilles d’huitres et de moules, un récipient spécial pour les papiers et les chiffons. Votre collecte est effectuée à l’aide de tombereaux.
La campagne ne me connaît pas encore. Mes amis, organiques, vous terminez votre parcours sur le tas de fumier ou vous faites la joie des animaux de la basse-cour. Débris divers, vous êtes entassés à l’extérieur. Papiers, vous servez à allumer le feu. Chiffons ou peaux de lapins, vous êtes vendus aux chiffonniers lors de leurs passages. Verts, vous êtes inconnus.

Il faudra attendre la fin de la seconde guerre mondiale pour que je puisse entrer, de manière courante, dans la majorité des foyers. Parallèlement, tout doucement, cahin-caha, votre collecte à domicile s’organise à la campagne. Il faut avouer que votre volume est faible à l’époque. Néanmoins pour le besoin, naissent alors les décharges où les camions de ramassage déversent leurs contenus et dans lesquelles, périodiquement, on y met le feu ou on y recouvre l’ensemble d’une couche de terre.

Jadis, mes ancêtres vous connaissaient tous. Depuis plusieurs années, nous, les poubelles, devons accueillir des petits nouveaux dont certains aux noms très compliqués : polystyrène – polychlorure de vinyle (PVC) - polyéthylène haute densité (plastique PEhd) - polyéthylène téréphtalate (plastique PET) – contenants de produits phytosanitaires – placoplâtre – bois traités - ……… De plus, ces nouveaux ne se laissent pas facilement recycler car imputrescibles ou polluants si on les brûle. Si votre nombre a évolué avec les nouvelles technologies provenant de la chimie, nous aussi avons changé pour être plus maniables, de différents volumes mais bien plus accueillantes avec de belles couleurs !!!!!!!

Votre production, si elle stagne voire diminue aujourd’hui, a considérablement progressé au cours des 40 dernières années, obligeant les pouvoirs publics à prendre ce problème à bras le corps. En effet, le sujet devient crucial d’où la nécessité de mettre en place une organisation pour votre collecte et votre traitement, y compris si vous êtes verts, ce qui est nouveau.

Les collectivités locales s’organisent, se regroupent, créent des syndicats, construisent des usines de compostage, érigent des incinérateurs, éradiquent les décharges, organisent des déchetteries, font de grands trous pour l’enfouissement, mettent en place des filières de recyclage. Parallèlement, des groupes privés, sentant l’odeur du profit, émergent et installent, notamment auprès des industriels, un réseau de collecte et de traitement très lucratif. Toute une économie s’est créée autour de vous. Hier vous étiez des ordures c’est-à-dire quelque chose de repoussant, nous étions des boites à ordures. Aujourd’hui, on vous appelle régulièrement des déchets et, même, de plus en plus, une ressource. Un peu de considération ? Non, l’émergence d’un véritable marché très juteux.

Mes amis, vous êtes devenus très très chers !!!!!.

En permanence à vos côtés, je mesure les progrès qui sont à réaliser pour diminuer votre volume y compris chez les verts et donc abaisser les coûts inhérents. Votre diminution à la source me paraît primordiale même si le combat est et sera rude. Le tri s’améliore mais des progrès restent à faire afin de faciliter le compostage individuel ou collectif et développer les filières de recyclage avec pour objectif la suppression de l’enfouissement, aberration dans son principe.

Si vous n’aviez pas été produits, je n’aurais pas existé. Monsieur Poubelle a lié nos destins par la force des choses. Aujourd’hui, nous ne savons plus où donner du couvercle tant vous avez de besoins à satisfaire mais c’est un plaisir de vous accompagner. Pour l’éternité, je le crains !! A moins que……………… !!!!

Votre amie, dévouée

Alain Collet, président du « Forum Citoyen Leff Ar Mor »


-------------------------Réagir à cet article] -------------------------

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.