*
Forum Citoyen Leff Ar Mor
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

Les différents secteurs de patrimoine

Le Patrimoine matériel :

  • lieux d’habitations : sites archéologiques,,,maisons,, fermes,,châteaux, manoirs,, etc
  • lieux de travail : four à pains, moulins, forges,,usines, etc
  • lieux de réflexions : chapelles,, églises,, petits patrimoines : oratoires,,,fontaines ,,lavoirs , bornes historiques,, croix de chemin etc
  • lieux de vies : paysages remarquables, historiques ou esthétiques,,côtes marines, montagnes,, marais, forêts,, sentiers de randonnées,,etc

Le Patrimoine immatériel ou culturel » :

  • chants, costumes, danses, traditions gastronomiques, jeux, mythes, contes et légendes, petits métiers,
  • mais aussi langues ou manifestations traditionnelles (les carnavals ou en Bretagne les fest noz etc,,,,

Le Patrimoine écrit :

  • livres rares, manuscrits ,, ,,
  • mais aussi les archives municipales, départementales ou nationales,,,,,

Le Patrimoine mobilier :

  • meubles,, objets et œuvres d’arts,,

Historique :

Cette notion de préservation/transmission autre que les transmissions terre/pierres,,émerge au 18 ème siècle en France, avec l’édition de l’encyclopédie de Diderot et d ’Alembert qui inventorie toutes les connaissances du 18 ème pour en laisser traces et les transmettes,,

La Révolution française si elle vend ou détruit les biens d’architectures qui évoquent injustices et privilèges,,donnera loi pour préserver les objets d’art et les livres qui seront interdits de revente, inventoriés, catalogués et stockés dans des dépôts littéraires départementaux (circulaire de l’abbé Grégoire 1750-1831)

En 1830 est instaurée l’inspection générale des monuments historiques chargée de procéder à un inventaire du patrimoine architectural du pays,,et notamment un inventaire de l’état de destruction dues à la Révolution !!! Les premiers classement de monuments remarquables historiques date de 1841..

Les deux guerres mondiales grandes pourvoyeuses de ruines et de destructions stimuleront les lois de protections,, la loi de 1913 prémonitoire étendra les lois de protections des monuments aux édifices privés avec ou sans le consentement des propriétaires,,
C’est la loi de 1913 qui permettra à la commune de Lanvollon de faire classer monuments historiques en 1922 La Maison des Piliers (construite vers 1559) Ce bâtiment sera l’exemple typique des excès des pressions patrimoniales, ou de la méconnaissance de la gestion communale de la valeur de son patrimoine,,,, partiellement détruite dans un incendie en 1933,, L’Hôtel Keratry sera démonté et vendu à la Ville de Dinan,,Pour limiter la pratique de ces déracinements préjudiciables à l’histoire,, il faut dorénavant un accord préfectoral pour déménager une maison ou un bâtiment ». (on se souvient des affaires concernant le démontage ou le désossage de châteaux vers d’autres continents,,)

L’entre-deux guerres verra des lois qui permettent de classer des rues entières pour sauvegarder les quartiers historiques notamment les maisons à pan-de-bois (rue Beaudrairie à Vitré 1926,, rue du Gros Horloge à Rouen 1930 etc..)

La guerre 39-45 suscitera un nouvel élan patrimonial face aux destructions massives des villes côtières : reconstruction de St Malo, Rouen etc,,,

La loi Malraux de 1962 instituera la notion et la réglementation de
« secteurs sauvegardés » c’est à dire une délimitation de zone autour d’éléments classés sur laquelle toute construction ou modification sont soumis aux diktats des monuments historiques. Dont l’une des conséquences positives sera la protection du patrimoine vernaculaire,,

Les années 70/80 summum des trente glorieuses,,sera le temps de l’expansion du tourisme,, de la sauvegarde des centres urbains historiques : rues piétonnes dans les vieux quartiers avec ballades touristiques,,, label petites cités de caractères (Quintin) permettant le sauvetage de l’architecture patrimoniale mais aussi l’émergence du patrimoine culturel,,Prise de conscience que le tourisme est une activité économique à part entière qui rime avec développement, protection et mise en valeur du patrimoine.

Lors de la création de la Commission internationale de la coopération intellectuelles qui deviendra l’UNESCO en 1921, le philosophe Paul Bergson membre fondateur de cette institution, élaborera la notion de Patrimoine culturel

Le Conseil de l’Europe instaurera en 1991 Les journées européennes du Patrimoine où toutes associations ou Communes sont incitées à participer,, un thème est défini chaque année, pour 2010 c’était : les grands hommes : quand femmes et hommes construisent l’histoire ..(plusieurs chapelles de la CCLP y participent activement)

Actuellement le sens du patrimoine est largement étendu,, notamment aux éléments faunistiques et floristiques,,,dans la logique du développement durable ,,de la diversité et de la bonne gestion de nos ressources naturelles qui ne sont pas extensibles.. L’application et la mise en place de ZPPAUP (zones de protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager) institué par la loi de janvier 1983 et complété par celle de janvier 1993 permet de protéger et mettre en valeur les sites pour des motifs d’ordre esthétique, historique ou culturel..

Deux exemples : le classement « monuments historiques au titre de l’architecture de 407 Villas balnéaires par la municipalité de Dinard en 1995,, et le classement zones humides/patrimoine écologique » d’une prairie ou poussent des orchidées sauvages (plantes protégées) par la commune de Montgermont (3000 habitants) aux portes de Rennes,,,(le sol de la CCLP en possède aussi,, il faudrait les inventorier,,)

Les Expositions organisées par le groupe Patrimoine du forum citoyen à la salle de Blanchardeau explorent les thèmes du Petit Patrimoine , en faisant appel aux ressources/collections d’objets de chacun,,,

  • 2007 : il y a cent ans, chez nous, autour de la table
  • 2008 : Du fil à l’aiguille, au fil du temps
  • 2009 : les jouets avant 1950
  • 2010 : voyage à travers l’écrit
  • et l’exposition actuelle de Laurent Bellec, sur le thème paysage et architecture du patrimoine agroalimentaire en Bretagne Photos d’usines toujours en exercices mais déjà patrimoine,,,

L’étude des Patrimoines nous renvoie à nos racines identitaires,, nous construisons dans le présent le patrimoine du futur ,,,à nous de transmettre un patrimoine matériel et immatériel qui donne à nos enfants le goût d’apprendre, le goût de la recherche et de la virtualité du bonheur,,
Je concluerai par la belle phrase de St Exupéry : «  nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants  »

Roselyne Descamps, Villa Kernetra


-------------------------Réagir à cet article] -------------------------

Vos commentaires

  • Le 19 février 2011 à 08:50, par Collet Alain En réponse à : Vous avez dit Patrimoine ?

    Cela fait longtemps que le bureau du Forum Citoyen sollicite les membres de l’association pour qu’ils se "lancent" à la rédaction d’un "point de vue". Aussi, je ne peux que saluer l’initiative de Roselyne et espérer que d’autres lui emprunteront le pas. Il n’y a pas de sujet imposé. Chacun peut y aller selon ses aspirations, ses connaissances ou ses activités. Tout le monde aura quelque chose à en tirer à titre personnel.
    A vos crayons !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 février 2011 à 14:09, par thierry En réponse à : Vous avez dit Patrimoine ?

    Merci Roselyne pour ce point de vue qui nous permet de débattre de la notion de patrimoine et de son application à toutes sortes d’objets. Je note que tu n’aborde pas dans ton texte le cas des objets de la nature. Le patrimoine dit naturel est oien pourtant aujourd’hui au coeur de nombreuses préoccupations, liés aux sensibilités écologiques et qui tournent autour de la notion de développement durable.
    Tu termines ton texte par cette belle citation de St Exupéry que est souvent la référence des écologistes dont je me réclame aussi, et qui évoque par la référence à Gaïa cette notion de patrimoine naturel.
    Mon propos ici sera de soulever un angle mort de notre acception culturelle de cette notion de patrimoine naturel, juste pour élargir et relativiser notre perspective, à la lumière des études éthnologiques qui nous invitent toujours au relativisme culturel.
    Il faut rappeler que la notion de patrimoine est fortement lié à celle de propriété et que du coup la référence au patrimoine naturel s’inscrit bien dans une approche judéo-chrétienne qui s’exprimera avec Descartes dans cette ambition qui perdure encore dans la perspective moderne de la science occidentale, d’une volonté de maitrise de la nature par l’Homme.
    Or la nature nous appartient-elle ? peut-elle même nous appartenir ? Cette volonté de conquête de la nature n’est-elle pas pour rester dans la pensée judéo-chrétienne qui nous détermine tant, le péché originelle de la pensée occidentale vis à vis de la nature ?
    Je me conterais là de ces quelques interrogation et je vous renvoie pour creuser la question à un livre qui explore cette diversité des approches de la notion de patrimoine naturel dans les cultures du sud :
    - "Patrimoines naturels au Sud : territoires, identités et stratégies locales Par Marie-Christine Cormier-Salem,Jean Boutrais" dont on peut avoir un aperçu ici : Google Book
    à lire en particulier l’introduction : "Nouvelles lectures des rapports société/nature"
    Bonne lecture.

    Répondre à ce message

    • Le 19 février 2011 à 18:06, par thierry En réponse à : Vous avez dit Patrimoine ?

      Pour éclairer encore les limites de cette notion de Patrimoine appliquée à l’environnement sous sa formulation de "Patrimoine commun de l’humanité" je viens de mettre en fichier joint, un article de Marie-Claude Smouts issu de l’ouvrage mentionné dans mon post précédent. C’est saisissant et cela montre bien commun cette notion généreuse peut être détournée de son sens pour servir les intérêts des puissances économiques du Nord, celles qui continuent de penser que la nature est faite pour être dominée, appropriée, exploitée...

      Répondre à ce message

      • Le 20 février 2011 à 13:18, par roselyne En réponse à : Vous avez dit Patrimoine ?

        je suis resté volontairement dans la définition universitaire du mot "patrimoine" c’est à dire : identification, authentification, préservation et mise en valeur d’une part et d’autre part surfer sur la notion "patrimoine" et son émergence sur notre territoire,,,en rapport avec le travail que nous accomplissons depuis des années dans le groupe "patrimoine",,
        Après avoir identifiés,, authentifiés les notions virtuelles de patrimoine,,(quête jamais fini heureusement !!!) nous passons à la phase "action" avec préservation et mise en valeur ,,,Nous avons aussi beaucoup travaillés sur la notion de tourisme avec le SLDT ce qui nous a obligés à avoir une analyse sur le dynamisme des autres provinces,,,toujours apprendre,,,car l’évolution est rapide ,,,,,
        Quant à la notion Judéo chrétienne,, là Thierry il nous faut ouvrir un nouveau débat,,,,Les peuples et les civilisations se créent par rapport au climat,,le nord a été obligé de développer un raisonnement "cartésien" pour survivre à l’hiver il fallait prévoir,,,, le sud ayant chaleur et abondante toute l’année n’avait pas l’utilité d’une telle démarche,, c’est plus une pensée "magique" dans le sens ou c’est la notion du présent qui est essentiel,,,

        Interessante mais oh !!combien complexe le travail de M Claude Smouts qui doit représenter des années de recherches et d’études sur le continent Africain,, dans l’absolue travailler avec l’Afrique c’est faire table rase de nos carcans européenns ,,être à l’écoute de leur savoirs pour être utile,,
        Mais la boucle est bouclée,, Gaïa nous revient en force avec les sciences de l’écologie,,,et nous renvoie à l’ être et non l’ avoir,,, la création est une pensée/raisonnement" magique" et elle nous invite à comprendre (peut être !!!!) l’irrationnel sens de notre existence sur cette planète de terre, de feu, d’eau et d’air,,

        Répondre à ce message

        • Le 24 mai 2011 à 20:08, par roselyne descamps En réponse à : Vous avez dit Patrimoine ?

          Rendez-vous aux Jardins,,,2011

          3, 4 et 5 juin 2011, neuvième édition de « Rendez-vous aux Jardins » avec comme thème : « le jardin nourricier » qui nourrit le corps et l’esprit...
          Sur la Communauté de commune Lanvollon-Plouha quatre jardins ouvre leurs portes :
          L’Orangerie du château de Lysandré à Plouha :
          ouverture : 3,4,5 juin de 14h à 18h – payant

          Le Jardin des Mélanges à St Gilles des Bois :
          ouverture : 3,4,5 juin de 10h à 18 h - payant

          Les jardins des Rhodogîtes du Goëlo à Pludual :
          ouverture : 4 juin de 10 h à 12h et de 14h à 18h30
          5 juin de 10h à 12 h et de 14h à 17 h – gratuit

          La Villa Kernetra à Lanvollon :
          Exposition d’aquarelles, et de céramiques par le cercle « Gwenvrac’h »
          ouverture :
          4 juin de 14 h à 20 h :
          14h30 et 16h30 =visite/conférence par Roselyne Descamps
          18h 30 = conférence « La Tradition Druidique » par Mme Lozac’h

          5 juin de 14h à 18 h = 14h30 et 16h30 visite/conférence - payant

          Parcourir les quatre jardins c’est partir pour un voyage à travers l’histoire avec l’Orangerie de Lysandré qui date du 19 ème siècle,,l’harmonie, la richesse et la diversité des plantes avec le Jardin des Mélanges,, l’apprentissage et les connaissances botaniques avec le jardin des Rhodogîtes et l’alchimie de la méditation et de la Tradition druidique avec la Villa Kernetra,,

          Répondre à ce message

          • Le 5 juin 2011 à 12:04, par Naturophile En réponse à : Vous avez dit Patrimoine ?

            Merveilleux jardins , qui donnent à rêver, à respirer, à renaître sous leurs frondaisons, leurs ombres et leurs chapelles de lumière ... C’est tout un vocabulaire des poètes romantiques qu’on avait laissé de côté si longtemps, qui ressurgit en vous dans ces visites de jardins ... Et on découvre aussi l’immense savoir botanique des hôtes , la simplicité de leur accueil ; le propos sur le druidisme , dans le cercle des Druides à Lanvollon nous a menés, tout "naturellement" vers la recherche de l’essentiel, notre héritage spirituel ; et nous sommes restés à écouter le chant d’une grive qui nous avertissait de la tombée du jour ... Merveilleux moments, merveilleux jardins...

            Répondre à ce message

            • Le 12 juin 2011 à 14:32 En réponse à : Vous avez dit Patrimoine ?

              merci Naturophile, pour la beauté et la poésie de votre texte ,,,merci pour les jardins et le travail de transmission que nous les jardinières/jardiniers essayons de faire passer,,,les jardins ne sont pas seulement botaniques ,, ils sont aussi nourriciers du corps et de l’esprit,,,ils créent de l’émotion/bonheur qui nous rend plus positif et plus harmonieux,, protégeons nos jardins et les valeurs qu’ils véhiculent ,,,Roselyne de Kernetra

              Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Vous avez dit Patrimoine ?
19 février 2011, par thierry

Merci Roselyne pour ce point de vue qui nous permet de débattre de la notion de patrimoine et de son application à toutes sortes d’objets. Je note que tu n’aborde pas dans ton texte le cas des objets de la nature. Le patrimoine dit naturel est oien pourtant aujourd’hui au coeur de nombreuses préoccupations, liés aux sensibilités écologiques et qui tournent autour de la notion de développement durable.
Tu termines ton texte par cette belle citation de St Exupéry que est souvent la référence des écologistes dont je me réclame aussi, et qui évoque par la référence à Gaïa cette notion de patrimoine naturel.
Mon propos ici sera de soulever un angle mort de notre acception culturelle de cette notion de patrimoine naturel, juste pour élargir et relativiser notre perspective, à la lumière des études éthnologiques qui nous invitent toujours au relativisme culturel.
Il faut rappeler que la notion de patrimoine est fortement lié à celle de propriété et que du coup la référence au patrimoine naturel s’inscrit bien dans une approche judéo-chrétienne qui s’exprimera avec Descartes dans cette ambition qui perdure encore dans la perspective moderne de la science occidentale, d’une volonté de maitrise de la nature par l’Homme.
Or la nature nous appartient-elle ? peut-elle même nous appartenir ? Cette volonté de conquête de la nature n’est-elle pas pour rester dans la pensée judéo-chrétienne qui nous détermine tant, le péché originelle de la pensée occidentale vis à vis de la nature ?
Je me conterais là de ces quelques interrogation et je vous renvoie pour creuser la question à un livre qui explore cette diversité des approches de la notion de patrimoine naturel dans les cultures du sud :
- "Patrimoines naturels au Sud : territoires, identités et stratégies locales Par Marie-Christine Cormier-Salem,Jean Boutrais" dont on peut avoir un aperçu ici : Google Book
à lire en particulier l’introduction : "Nouvelles lectures des rapports société/nature"
Bonne lecture.

  • Vous avez dit Patrimoine ?
    19 février 2011, par thierry
    -------------------

    Pour éclairer encore les limites de cette notion de Patrimoine appliquée à l’environnement sous sa formulation de "Patrimoine commun de l’humanité" je viens de mettre en fichier joint, un article de Marie-Claude Smouts issu de l’ouvrage mentionné dans mon post précédent. C’est saisissant et cela montre bien commun cette notion généreuse peut être détournée de son sens pour servir les intérêts des puissances économiques du Nord, celles qui continuent de penser que la nature est faite pour être dominée, appropriée, exploitée...

Vous avez dit Patrimoine ?
19 février 2011, par Collet Alain

Cela fait longtemps que le bureau du Forum Citoyen sollicite les membres de l’association pour qu’ils se "lancent" à la rédaction d’un "point de vue". Aussi, je ne peux que saluer l’initiative de Roselyne et espérer que d’autres lui emprunteront le pas. Il n’y a pas de sujet imposé. Chacun peut y aller selon ses aspirations, ses connaissances ou ses activités. Tout le monde aura quelque chose à en tirer à titre personnel.
A vos crayons !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!