*
Forum Citoyen Leff Ar Mor
envoyer l'article par mail title= envoyer par mail

Monsieur le conseiller régional et président de la Communauté de Communes, Monsieur le conseiller général, Madame et Messieurs les maires, Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les membres du Conseil Citoyen, Mesdames, Messieurs,

Je suis très heureux de vous accueillir pour la 6ième assemblée générale du Conseil Citoyen dans cet auditorium de Blanchardeau, lieu symbolique qui a vu la naissance de notre association le 4 décembre 2003. Je vous remercie d’avoir répondu à notre invitation. Par votre présence vous manifestez si ce n’est de l’attachement, tout au moins de l’intérêt pour notre association voire de la curiosité qui j’espère sera satisfaite pour la fin de la soirée.

Tout d’abord, je voudrais remercier le président de la Communauté de Communes, sans oublier la directrice et tous les agents, pour l’aide apportée pour le fonctionnement courant de notre association. Je voudrais exprimer toute notre gratitude au président de la CCLP pour son appui sans faille pour notre association. Un grand merci à la CCLP et aux maires pour le prêt de matériels lors des manifestations que nous organisons ou pour la mise à disposition de salles pour nos réunions. Enfin un grand merci à tous les membres du Conseil Citoyen pour leur engagement, leur dévouement et leur disponibilité que ce soit au sein des groupes de travail ou lors des salons, forums et autres manifestations. Je leur adresse également mes félicitations pour la qualité de leurs travaux, toujours réalisés dans la bonne humeur et avec un état d’esprit remarquable.
Avant de faire les bilans, financier ou d’activités, je vous propose de nous arrêter un instant pour faire un zoom sur le Conseil Citoyen. Si vous regardez bien son logo, vous voyez trois personnes qui se tiennent par la main et qui symbolisent le fondement même du Conseil Citoyen c’est-à-dire la coopération, la solidarité, le lien, les échanges donc l’écoute et la liberté d’expression. C’est ce que se sont attachés à faire les 60 membres, dont 26 femmes, de notre association au cours de l’année 2009 tant en son sein qu’à l’extérieur vers les citoyens ou vers les élus. Sommes- nous toujours bien compris dans notre démarche ou dans nos intentions ? Sommes-nous bien à notre place ? Nous essayerons d’y répondre tout à l’heure après l’incontournable séance des élections mais j’y reviendrai. S’il y a un terrain sur lequel je n’ai pas d’interrogation et pour lequel je me porte garant, c’est l’éthique du Conseil Citoyen qui n’est pas une force d’opposition ou un contre pouvoir du conseil communautaire mais un allié des élus, force de décision au sein du territoire. Nous ne sommes pas non plus et je le dis tous les ans, les représentants des citoyens du territoire. Le Conseil Citoyen parle au nom de ses membres adhérents. Il s’est fixé pour buts d’animer le territoire et d’être une force de propositions.
Avant de vous parler du rapport d’activités2009, je vais laisser la parole à Françoise Rault qui va vous faire le point sur nos finances.

RAPPORT FINANCIER

Je vous propose de voter ce rapport financier.
Je voulais ajouter un petit mot concernant les finances pour vous dire que l’année 2010 nécessitera une gestion très fine car le salon / forum de l’éco habitat va entraîner l’obligation de financer certaines prestations avant de recevoir la subvention que nous avons demandée dans le cadre de l’ODESCA et qui n’interviendra qu’après le forum sur présentation de factures. Nous allons gérer cela au mieux soyez-en certains. J’allais oublier : donc faites en sorte de régler vos cotisations au plus tôt. Merci

Abordons maintenant le bilan d’activités 2009. Comme les années précédentes l’association a fonctionné à partir de 4 groupes de travail : développement économique, patrimoine, solidarité et environnement.
Le groupe patrimoine s’est réuni une dizaine de reprises avec à chaque fois entre 6 et 8 personnes. Selon son animateur, André Fichant, l’année 2009 a été plutôt studieuse nécessitant de la part des membres de ce groupe un fort investissement. Deux temps forts sont à noter : les 16 mars et 20 avril marqués par l’intervention remarquable de Yann Chancerel de Pléhédel qui a transmis aux membres du groupe son savoir faire en matière de restauration traditionnelle. Par ailleurs, ceux-ci ont participé à la journée du patrimoine de Pays le 14 juin et aux journées nationales du patrimoine et des arts les 19 et 20 septembre. Il faut également noter que l’exposition « Voyage à la carte », sur laquelle veille religieusement Bernard Dudoret, est encore disponible pour quelque temps.
Depuis novembre le groupe prépare, et là nous sommes dans les perspectives 2010, une exposition ayant pour thématique « l’écrit au fil du temps, d’Hermès au SMS ».Cette exposition prévue en septembre 2010 sera, je n’en doute pas, une réussite comme le furent les précédentes. Je tiens à souligner l’engagement de ces personnes pour la connaissance, la compréhension et la sauvegarde du patrimoine communautaire.

Le groupe de travail environnement s’est réuni environ une fois par mois à Pléguien. Les effectifs sont variables mais un noyau dur de 6 à 8 personnes est assidu aux réunions. En 2009, ce groupe, tout en commentant régulièrement l’actualité environnementale, a travaillé sur les différents modes de financement de la collecte et du traitement des ordures ménagères, à savoir la TEOM (taxe d’enlèvement des ordures ménagères), la REOM et la RxxxxxxxxxxxEOM incitative. Le groupe s’est rendu au SMITTOM à Launay Lantic pour une visite des installations. Par ailleurs, le groupe a suivi de près les réflexions sur l’alimentation en eau, les énergies renouvelables, les économies d’énergies, le compostage, l’aménagement du territoire avec la problématique du partage des surfaces. En 2010, tous les thèmes déjà évoqués seront suivis avec attention et des sujets étudiés les années précédentes seront dépoussiérés pour leur redonner vie. Je veux parler du lexique sur le tri des déchets et du fascicule sur les énergies renouvelables appliquées aux habitations.

Le groupe « développement économique » s’est peu réuni en 2009. En début d’année, le groupe a dressé la liste des sujets à étudier. Ensuite, ses travaux ont été perturbés par le manque de combattants lors de certaines réunions et par le consommateur de temps qu’est le forum de l’éco habitat des 3 et 4 avril 2010 à Plouha. Cette liste de sujets reste d’actualité pour cette année avec des thèmes tels que les zones artisanales, l’éco construction, l’artisanat (les métiers, la formation, les statuts), la connaissance du territoire économique, la place de l’agriculture dans le développement économique, les aides au financement. Ce groupe a besoin de s’étoffer en y intégrant de nouveaux membres dont une partie pourrait être des artisans ou des commerçants. Pour mener la réflexion sur le développement économique nous avons besoin de leur expertise et leur expérience.

Le groupe « solidarité » se réunit mensuellement à Tressignaux et compte environ 10 personnes à chaque réunion. Quatre nouvelles personnes ont rejoint le groupe en 2009, ce qui montre bien l’intérêt pour ce très vaste domaine. Au cours de l’année 2009, le groupe a travaillé sur des dossiers importants tels que le transport sur le territoire (Tibus ou le transport à la demande) ou encore l’accessibilité et le vieillissement. Ses membres ont partagé avec les personnes en charge de ces dossiers au sein la Communauté de Communes leur approche, leurs connaissances ou leurs interrogations avec pour seuls objectifs, les meilleurs services rendus aux habitants. Cinq membres ont postulé pour faire partie de la commission intercommunale d’accessibilité. 7 membres font partie des commissions communautaires sur le vieillissement et le transport.
C’est ce groupe qui organisé le forum des associations des 15 communes du territoire et ceci avec une belle réussite : 45 associations – 1000 visiteurs. Par ailleurs, le groupe a réalisé la mise à jour de l’annuaire des services administratifs et sociaux très prisé dans les mairies pour renseigner les habitants et a participé, en partenariat avec la CCLP, à la mise à jour de l’annuaire des associations dans lequel en figurent 240.
Pour 2010, le groupe va continuer à suivre les mêmes sujets récurrents et mettre à l’ordre du jour d’autres thèmes comme la veille sociale ou la mise en place d’un service d’échanges locaux. Il y aura bien sûr le forum des associations en septembre.
Par ailleurs, il faut savoir que le Conseil Citoyen est candidat pour figurer au conseil d’administration du Centre Intercommunal d’Action Sociale (CIAS).

Pour en terminer avec les groupes de travail, je voudrais simplement dire, pour ceux qui ne les connaissent pas de l’intérieur, que l’ambiance y est excellente, que chacun y vient avec ses connaissances, ses interrogations ou ses questions, que chacun peut s’exprimer librement et que chacun est écouté. Les membres s’enrichissent mutuellement dans la convivialité et sans se prendre au sérieux mais avec au final un travail de qualité.

En dehors des groupes de travail, plusieurs membres du Conseil Citoyen (environ 20 donc 1/3 de l’effectif sont inscrits dans les différentes commissions) participent activement aux diverses commissions communautaires ou à des groupes de travail particuliers tels que la redevance spéciale ou la gestion des matières de vidange.
Dans les actions menées en 2009, il faut noter les propositions d’objectifs faites au bureau de la CCLP. Il est heureux de constater que certaines propositions, fruit du hasard ou pas, mais ce n’est pas le plus important, sont ou vont être étudiées en commissions communautaires. Cela montre, s’il en est, que les études que nous menons vont a priori dans le bon sens et ne sont pas toujours de fausses bonnes idées.
Depuis l’an dernier, le Conseil Citoyen fait partie du collège consultatif du SMEGA (Syndicat Mixte Environnemental du Goëlo et de l’Argoat) qui comprend 22 membres émanant du milieu agricole et du monde associatif. (protection de l’environnement et plus précisément vers la protection et la gestion des eaux et des milieux aquatiques)
Par ailleurs, le Conseil Citoyen a saisi le bureau de la CCLP pour l’organisation d’un référendum local sur le mode de financement de la collecte et du traitement des OM. Le débat n’ayant pas porté sur ce sujet, cette proposition n’a pas été retenue. Sur le principe, je pense que l’organisation d’une telle consultation, sur ce sujet ou un autre, servirait la démocratie participative.
Enfin, depuis quelques mois, le Conseil Citoyen émet un avis sur certains points figurant à l’ordre du jour du conseil communautaire. Ces avis sont pris lors de réunions auxquelles assistent au moins les membres du bureau du CC. Un exemplaire papier est remis aux élus communautaires en séance.
Voilà présentées les activités du Conseil Citoyen en 2009. Si vous êtes d’accord, je vous propose de voter ce rapport d’activités.

Je vais ajouter un petit mot sur les perspectives 2010. En ce qui concerne le fonctionnement, le principe des groupes de travail doit, à mon avis, perdurer mais nous ne sommes pas limités aux groupes existants, nous pouvons en créer d’autres. Des suggestions seront peut être émises tout à l’heure. Sur le plan des évènements, nous en avons parlé : c’est le salon/ forum de l’éco habitat à Plouha les 3 et 4 avril (week end de Pâques) qui devrait voir la participation de plus de 30 entreprises du bâtiment, tous corps de métiers, sans compter la présence de partenaires : chambre des métiers, CAUE, Progener, ADIL, PACT 22, CCLP, DDE, banques, notaires. 2010 ce sera aussi le forum des associations à Lanvollon et l’exposition sur l’histoire de l’écrit ici à Blanchardeau. Je sais pouvoir compter sur vous tous pour que ces évènements se réalisent dans les meilleures conditions. Personnellement, je souhaite que tout le monde, élus comme habitants, intègre bien que ce ne sont pas les manifestations du Conseil Citoyen mais bien celles des 15 communes de la CCLP. Sur le plan de la réflexion et des études, je souhaite la meilleure osmose possible entre les membres du CC, les élus et les agents de la CCLP, ce qui implique dialogue et rencontres. Je souhaite une participation toujours plus forte des membres du CC dans les commissions communautaires mais chacun fait comme il veut ou comme il peut en fonction des horaires. Je vous remercie.

ELECTIONS

- voir fichier PDF joint

Un petit mot avant de lancer le débat. Tout à l’heure, je vous disais que bon nombre de membres s’interrogeaient sur la place du Conseil Citoyen, sur son image, sur ses capacités. Ce sont les questions auxquelles nous allons tenter de répondre au cours de ces échanges que j’espère fructueux. Le Conseil Citoyen a montré et le montrera en 2010 sa capacité d’animation. En revanche, une nébuleuse entoure notre association pour le reste de nos actions. Un jour le président de la CCLP a dit qu’il faudrait en arriver à mettre en place un budget pour asseoir ou pour organiser la démocratie participative. Je veux bien adhérer à cette hypothèse mais je pense qu’avant l’argent il faut du temps (mais comme le temps c’est de l’argent la boucle est bouclée). Trêve de plaisanterie, mais je suis persuadé que pour favoriser la participation des citoyens aux affaires territoriales ou communales il faut que les élus, qui sont de fait bien informés, consentent à leur accorder du temps pour dialoguer, échanger, expliquer, démontrer. Mais je ne vais pas commencer le débat seul et comme j’ai assez parlé, je vais laisser la parole à Pascal Méance qui va animer le débat.

Le débat sur le Conseil Citoyen

Cette année, le CA du Conseil Citoyen avait décidé de faire place à un débat interne sur les représentations, l’identité, les objectifs que les uns et les autres donnaient au Conseil Citoyen qui arrive en 2010 dans sa 7ème année d’existence. Tout en maintenant ses effectifs d’année en année entre 50 et 60 membres, le Conseil Citoyen a du mal à se faire connaître et attirer de nouveaux membres.

Afin de lancer ce débat, un micro trottoir a été réalisé par Yann Savidan de la Communauté de Communes, auprès d’habitants, mais aussi d’élus du conseil communautaire et de son président.

Les 20 minutes de projection ont permis de montrer que les habitants ont des attentes pour des améliorations de leur espace de vie local et de son développement, mais ne connaissent pas le Conseil Citoyen. Ils ne parviennent pas à l’identifier comme un acteur au regard de son objectif d’améliorer le dialogue entre les élus et la population pour un renforcement de la démocratie participative ni pour la réalisation de projets d’amélioration de la vie locale. Manifestement le Conseil Citoyen est confronté à un problème de communication de son identité et de son action. Ce qui n’est pas totalement une découverte, mais qui suscite aujourd’hui plus que les autres années sans doute le besoin et l’envie de trouver des réponses pour favoriser son développement, la pertinence des ses actions et une meilleure relation à la population locale, aux citoyens non mobilisés.

Ce film a pu susciter pendant une heure et demie de nombreuses questions et propositions pour mieux orienter le fonctionnement et les activités futures du Conseil Citoyen.
L’objet de ce débat n’était pas de trouver à chaud des « solutions miracles », mais d’alimenter le prochain CA pour que celui-ci fasse de nouvelles propositions d’orientation de son action à valider sans doute pas une prochaine assemblée générale extraordinaire.

Questions et/ ou propositions énoncées (dans la chronologie de leur émergence) :

- Le conseil citoyen invité par les élus à participer aux commissions communautaires qui sont ouvertes à tous les citoyens
- Le constat que les thèmes des commissions communautaires et ceux des groupes de travail du CC sont parallèles, mais se chevauchent parfois : quelle synergie ? Pour quels projets ?
- Comment éviter les doublons et les déperditions entre les commissions et les groupes de travail du CC ?
- La participation aux commissions de la communauté pourrait être améliorée par une meilleure information des citoyens des thèmes et des moments de réunion.
- Le rôle du CC c’est de faire de nouvelles propositions novatrices pour les élus
- Le rôle du CC c’est d’être d’abord utile pour l’ensemble des citoyens
- Le travail du CC sur les sujets mis à l’ordre du jour du Conseil Communautaire doit pouvoir se faire suffisamment en amont des commissions.
- Un piège à éviter dans le fonctionnement du CC : ne pas tenter de suivre le rythme des travaux du conseil communautaire
- Mieux cibler les thèmes de réflexion et d’investissement du CC en dehors d’une logique et d’une pression de décision politique ou économique
- Le CC doit être une force d’éclairage sans calendrier imposé
- Le CC doit avoir sa propre ligne et ses propres outils de communication
Des thèmes importants pour la réflexion du CC : les énergies renouvelables, l’environnement au sens large.
- Le CC n’a pas assez de membres pour être représentatif ; il faudrait davantage de monde pour être écouté et légitime
- Le CC ne cherche pas la représentativité qui est le fait des élus
- Il faut faire passer le message aux élus que le CC ne se pose pas en rivalité des élus.
- S’il y a un thème de travail important pour le CC ce serait : comment mieux communiquer ?
- Le CC ne doit pas se définir en référence aux élus, mais plutôt avec une volonté d’être en écoute et en écho des attentes des habitants sur les enjeux de leur vie quotidienne
- Le fonctionnement en collèges (élus, associatifs-SP, habitants) a t il encore un sens ? Ne faut-il pas un CC de Citoyens simplement ?
- Les groupes de travail tout en continuant d’exister devraient travailler sur quelques projets communs et fédérateur de l’action et de l’identité du CC
- Les groupes de travail ne sont pas représentatifs : ne faudrait-il pas lancer des enquêtes et solliciter l’avis des habitants de manière plus large, par des panels, par des réunions, par des enquêtes ?
- Le président a commencé une tournée des communes en ce sens pour mieux faire connaître le CC, mais cela ne produit pas beaucoup de résultat pour le moment
- Il faudrait peut-être demander un temps de parole même réduit (10 minutes) dans les conseils municipaux
- Le CC doit plutôt chercher sa légitimité de parole et de proposition par la qualité de sa production
- Les membres du CC pourraient être des interlocuteurs identifiés par la population pour intervenir auprès des élus
- Il ne faut pas investir tous les sujets et disperser l’énergie en tous sens, mais plutôt se concentrer sur 2 ou 3 thèmes d’action par an avec l’idée d’événements marquants ou de diffusion des réflexions à des moments forts vers l’ensemble des citoyens
- Un thème nouveau qui pourrait être investi : la politique culturelle
- Un autre thème porteur est aussi au cœur des préoccupations de nombreux habitants : les économies d’énergie pour des raisons économiques et de nouvelles pratiques sociales mais aussi de développement durable
- Communication des élus vers la population : aux élus de créer les occasions
- La question récurrente des relations des élus et du CC
- Mieux identifier la participation spécifique du CC en commission
- Le travail du CC se fait avec le maximum de plaisir et d’efficacité quand il se fait bien en amont
- Le nom de Conseil Citoyen est très connoté : un conseil de citoyens plus qu’un Conseil Citoyen (idée de tribunal)
- Il faudrait clarifier les appartenances
- Mieux faire valoir nos travaux
- Il faudrait aussi trouver le moyen de mieux faire connaître entre eux les membres des différents groupes (2 ou 3 fois par an)
- Changer de nom ?
- Pb « conseil (de) citoyens »
- pb « Lanvollon-Plouha » : et les autres communes
- Il faudrait provoquer des sujets brûlants pour mobiliser davantage.


------------------------- Réagir à cet article -------------------------