*
Forum Citoyen Leff Ar Mor
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

Il n’est pas très lointain le temps où, à POMMERIT LE VICOMTE comme ailleurs, le bureau de POSTE faisait partie avec l’église, le presbytère, l’école, la mairie, du patrimoine bâti officiel de nos petites communes.

A l’époque où les GPS n’étaient pas monnaie courante, ces bâtiments, identifiés au premier coup d’œil, étaient des références locales et servaient pour se repérer ou donner une précision géographique (exemple : la 1ière rue à gauche après la poste). En ce temps là, La POSTE s’appelait les « PTT » (Poste, Télégraphe, Télécommunications). Depuis cette époque, certaines écoles ont fermé, bon nombre de presbytères ont été vendus, des banques ou des compagnies d’assurance ont disparu. Le paysage de nos bourgs a changé et les carrés verts se sont mis à fleurir l’entrée de certains commerces.

Et, les bureaux de POSTE, que sont-ils devenus ? Depuis déjà quelques années, la direction de la POSTE a mis en place une stratégie dite « du pèlerin » et « du rouleau compresseur » pour arriver à ses fins, entretenues dans un flou parfaitement orchestré, en procédant par étape mais en avançant inexorablement vers le but qu’elle s’est fixé, à savoir la réduction drastique voire l’abandon de ce service public en milieu rural. Certains bureaux ont vu leur nombre d’heures d’ouverture réduit, d’autres ont purement et simplement fermé, des municipalités ou des commerçants ayant accepté d’assurer un « sauvetage » local, mais avec des prestations limitées. Il ne faut pas oublier que la création d’un « bureau de poste communal » entraînera un coût de fonctionnement pour la municipalité donc pour ses habitants « qui s’offrent ainsi partiellement leur propre service public ».

A l’instar des banques ou des compagnies d’assurances, la POSTE recentre son activité sur les agglomérations ou les grosses bourgades. Circulez, les ruraux !!! Au revoir, les campagnards !!! On n’a pas besoin de vous !!!

L’évolution du téléphone est bien présente dans nos esprits. Dans les années 1970, il fallait entre une et deux semaines pour disposer du téléphone. Au fil du temps, ces délais se sont raccourcis jusqu’à obtenir une ligne dans la journée. Il y a longtemps que le Télégraphe nous a quitté quand est créée France Télécom. La société restructure la branche « télécommunications » des P et T en plaçant toutes ses interventions sous un angle commercial à haute rentabilité. Résultat : aujourd’hui pour avoir le téléphone il faut une semaine, pour résorber une panne il faut plusieurs jours, pour rétablir une liaison Internet c’est le long, très long, parcours du combattant !!!!!!

Demain, quid du courrier ? Lors de la création de la POSTE au 17ième siècle, le port du courrier était payé par le destinataire. Alors, pourquoi ne pas faire payer le courrier par l’expéditeur et par le destinataire ? Pourquoi continuer à assurer la distribution 6 jours par semaine ? Pourquoi continuer à distribuer le courrier alors que les habitants pourraient se rendre dans un centre de distribution ? Pourquoi ……….. ? Pourquoi ……….. ? L’imagination des dirigeants de la Poste n’a pas de limite pour peu que la rentabilité et donc les profits soient au rendez-vous. Leur imagination est tellement débordante qu’ils en arrivent à monter des scénarii ou tout au moins à fournir des explications pouvant provoquer la division au sein de la population communale en rapportant des propos erronés, tentant ainsi de discréditer la municipalité. Alors, pourquoi ……….ne pas changer les dirigeants de la POSTE ?

Quelle dépense d’énergie par la POSTE pour élaborer des stratégies spéculatives et mettre sur pied des tactiques ou des stratagèmes pour arriver insidieusement à ses fins !
Quelle dépense d’énergie par la MUNICIPALITE de Pommerit le Vicomte et le collectif pour trouver des arguments de défense de ce service public, recevables aux yeux des hautes sphères de la POSTE et tenter ainsi de maintenir les 27 heures d’ouverture contre les 15 heures annoncées.

Arrêtons ces déchirements et mettons ces énergies et cette matière grise en commun pour trouver des solutions pour le bien être et le bien vivre du citoyen, faciliter la vie des seniors ruraux et conserver un service public, générateur d’activités dans le bourg. En effet, l’abandon de la POSTE est à terme, par répercussion, synonyme de désertification voire d’exclusion. Ceci signifie que pour bénéficier des mêmes services que les « urbains », les campagnards devront se déplacer et donc participer encore plus activement au paiement de la taxe carbone !!!!!!!

Puissent les dirigeants de LA POSTE méditer sur les désagréments qu’ils occasionnent et les soucis qu’ils génèrent en mettant en œuvre cette politique du profit à tout prix. Qu’ils réfléchissent à la construction plutôt qu’à la destruction en imaginant ce que la POSTE pourrait apporter comme autre service de proximité aux habitants. Qu’ils s’interrogent sur leur stratégie à long terme car la vérité économique d’aujourd’hui ne sera peut-être pas celle de demain et là alors, il sera difficile de reconquérir ceux qui ont été laissés au bord du chemin.

Il doit bien y avoir des personnes raisonnables à POSTE, des hommes ou des femmes issus des nos campagnes qui ne peuvent rester indifférents au processus de désertification de nos bourgs. Qu’ils aient une petite pensée pour les membres de leur famille pris au piège du profit.

L’abandon de poste face à l’ennemi est sanctionné sévèrement mais face aux amis la punition doit être exemplaire. Or, ne sommes nous pas tous des amis de la POSTE !!!!!!!!

Alain COLLET
Président du Conseil Citoyen
Habitant de Pommerit le Vicomte


-------------------------Réagir à cet article] -------------------------

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


SANCTION POUR ABANDON DE POSTE
22 septembre 2016, par Nadine

Article super intéressant. Merci d’avoir partager votre point de vue sur le sujet.
Nadine du site comment assurer son chat