*
Forum Citoyen Leff Ar Mor
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

Le programme Goël’eaux du Syndicat Mixte de la Côte du Goëlo
par par Conseil Citoyen - 25 avril 2008

Dans le cadre de son programme d’activités 2008, le Conseil Citoyen a organisé le jeudi 24 avril 2008, une conférence sur l’eau, dans l’amphithéatre de la Communauté de Communes à Blanchardeau. Le directeur du Syndicat Mixte de la Côte du Goëlo (Vincent Tétu) et sa collaboratrice (Caroline Gueguen) étaient invités pour présenter le programme Goël’eaux de gestion et de préservation de la ressource en eaux des bassins versants du Leff et de l’Ic et de la zone côtière.

Une quarantaine de personnnes avaient répondu présentes pour cette conférence tout à fait riche et passionnante sur un sujet sensible et important pour un développement durable des activités économiques et sociales.

Cet article vise à présenter les grands axes de cette conférence dont le diaporama est disponible en téléchargement (ci-contre) avec l’aimable autorisation du SMCG (Syndicat Mixte de la Côte du Goëlo).
Il faut saluer la prestation de Caroline Guegen qui pendant plus de 2 heures a pu expliquer et faire partager sa passion sur ce sujet complexe, en restant la plus claire possible. A l’issue de sa présentation, elle avait bien mérité un verre...d’eau, même si le Conseil Citoyen offrait une dégustation de cidre et de jus de pomme provenant des Vergers de l’Alouette de Lanvollon.

*

Le SMCG a été créé en 1979 suite aux conséquences de la pénurie en eaux liée à la sécheresse de 1976, ayant mis en évidence l’importance d’une bonne gestion de la ressource en eau.
Depuis s’est aussi développée la préoccupation de la préservation de la qualité de cette ressource vitale.

Le SMCG intervient au quotidien sur un territoire couvrant 49 communes représentant 90 000 habitants, sur les bassins versant du Leff et de l’Ic ainsi que la zone côtière du Goëlo. Au total l’action est répartie sur 5 volets principaux :
- Volet 1 : « Suivi de la qualité de l’eau brute »,
- Volet 2 : « Agricole »,
- Volet 3 : « Entretien des espaces publics communaux »,
- Volet 4 : « Communication et éducation à l’environnement »,
- Volet 5 : « Gestion de l’espace rural »

Il ressort de l’expérience du SMCG que l’amélioration et la préservation de la ressource en eaux, est une opération de longue haleine et complexe, faisant intervenir très en amont des résultats, le conseil et la concertation avec les différents acteurs et en particulier de la filière agricole, mais aussi les riverains, les pécheurs et l’ensemble de particuliers.

*

Sur le bassin du Leff, ces actions portent aujourd’hui leurs fruits puisque la qualité de l’eau mesuré selon l’indicateur de la présence des nitrates montre une nette amélioration (le taux est descendu au dessous du seuil des 50 mg/l. En revanche l’action sur le bassin de l’Ic reste aujourd’hui insuffisante et l’usage cette ressource (en contentieux) devrait être suspendu par arrêt préfectoral au 31 décembre 2008, jusqu’à temps que la situation redevienne normal de manière durable (ce qui pourra prendre des années).

Cependant l’observation sur la durée de l’évolution des principaux indicateurs de qualité, montre que globalement et en moyenne, les pratiques agricoles respectent les réglementations normatives (40 % des exploitants sur le bassin du Leff sont engagés dans le programme Goëlo). Comme le remarque le Vice Pst du bassin du Leff du SMCG :

« Aujourd’hui les chiffres montrent de manière incontestable que la masse des agriculteurs sont engagés dans une politique d’amélioration de la ressource. Ce qui n’empêche pas qu’il puisse rester de points noirs et des cas difficiles qui nécessitent alors l’intervention de la police de l’eau. »

Mais l’action c’est aussi beaucoup d’information et de conseil, y compris très en amont au travers d’une sensibilisation des écoliers. Les particuliers doivent aussi être acteurs de la préservation de la ressource au travers d’une vigilance accrue quant à l’usage des produits phytosanitaires qui servent au désherbage et aux traitements divers (en évitant toute utilisation à moins d’un mètre des rivières mais aussi des fossés).

Les collectivités sont aussi des acteurs importants pour ce qui est de l’usage de ces produites phytosanitaires. Ainsi certaines communes comme Tréguidel sont aujourd’hui sur une politique du "0 phyto". Il existe des moyens alternatifs à l’utilisation de ces produits comme par exemple le désherbage thermique.

L’action du SMCG se manifeste aussi par la mise en oeuvre d’opération de reconstitution du paysage bocager, de diagnostic des cours d’eau et de leurs aménagements, de l’action de recensement des zones humides pour qu’elles puissent être intégrés dans les périmétres de protection des documents d’urbanisme (Plan local d’Urbanisme)...

Tout cela s’opère dans le cadre d’une volonté de démocratie participative, en associant les différents acteurs impliqués pour intégrer cette préoccupation de la gestion de la ressource au plus prés des pratiques sur le territoire.


------------------------- Réagir à cet article -------------------------


Le programme Goël’eaux du Syndicat Mixte de la Côte du Goëlo
4 septembre 2008, par sonia

Je vois que la première partie du diaporama de la conférence sur l’eau a été mis en ligne. Sera-t-il possible d’avoir les suivantes ? Merci.