*
Forum Citoyen Leff Ar Mor
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

Tréguidel : le parc éolien en questions/réponses
Thierry Raffin, membre du Conseil Citoyen - 1er décembre 2007

Le projet d’installation du parc éolien à Tréguidel, n’est pas sans poser des questions et soulever un mouvement d’opposition. Le Maire Daniel Barret a souhaité dans la dynamique de concertation marquant l’évolution du projet, organiser une nouvelle réunion d’information pour faire le point sur la situation du projet. Il a sollicité l’appui du Conseil Citoyen pour animer le débat et chercher à apaiser les tensions qui se font jour, en facilitant le dialogue.

En dépit des appels au boycott de la réunion par ses opposants, dès 19h00, vendredi 30 novembre, près de 150 personnes se tassaient dans la salle de la mairie à l’invitation du Maire pour discuter une nouvelle fois du projet des éoliennes.

Daniel Barret ouvrait la séance en rappelant son souci permanent d’ouverture et de dialogue sur le projet de parc éolien porté initialement par le Pays de Guingamp et intéressant aujourd’hui l’ensemble de la communauté de communes de Lanvollon Plouha. Il a tenu à exprimer sa désolation et son rejet des critiques personnelle injustifiées à son encontre et à l’encontre des autres membres du Conseil Municipal, rappelant qu’il s’agissait ce soir du 19ème temps d’information, d’échange et de concertation sur ce projet développé dans une logique de participation. Il a su dire aussi son souhait que la réflexion se poursuive dans la sérénité et que cette réunion d’échange ne se réduise pas à un affrontement stérile de positions.

Alain Collet, président du Conseil Citoyen, rappelait ensuite rapidement le rôle du Conseil Citoyen comme association de réflexion en appui du Conseil Communautaire ; présentant son rôle durant cette soirée pour organiser le débat et éviter tout débordement nuisible à la réflexion sereine nécessaire pour le développement d’un tel projet.

Très rapidement les questions se font fait jour, à partir des éléments d’information circulant dans les tracts d’opposition au projet. Ces éléments critiques trouvaient aussi très rapidement des réponses soit par les conseillers municipaux ayant travaillé sur le projet avec une documentation impressionnante, mais aussi par des contacts directs avec des personnalités ayant travaillé sur le sujet, soit par le représentant de la société d’étude CIL travaillant sur le projet au côté de la municipalité, soit dans la salle. AInsi la question des impacts sur la santé humaine était vite balayée compte tenu de la dimension des éoliennes projeté sur le parc (0,8 à 1 mégaWatt, nettement inférieure aux éoliennes plus puissantes qui doivent faire l’objet de précautions complémentaires). La question longuement débattue aussi des troubles de réception TV, trouvait aussi une réponse claire du côté de la société porteuse du projet rappelant son obligation légale de trouver des solutions techniques en cas de gêne de réception (au moins 4 solutions possibles à mettre en oeuvre selon la dimension des problèmes si nécessaire).

Ainsi donc le débat se poursuivait finalement dans le calme et la sérénité, permettant aux questions pratiques susceptibles de se poser de trouver des solutions. Cependant les questions de fond furent finalement posées en fin de réunion. En effet au delà des gènes possibles individuelles posées par un tel projet, il convenait de prendre la mesure des enjeux de société posés par l’installation de ce parc éolien. Certains dans la salle rappelaient que la Bretagne n’est pas autosuffisante sur son territoire pour la production d’énergie électrique. L’éolien (sur terre mais aussi en mer) représente une opportunité pour notre territoire pour produire de l’electricité. L’enjeu aussi est aussi mondial, en cherchant partout où cela est possible de développer des sources énergétique alternatives durables et renouvelable pour lutter contre le réchauffement climatique. L’énergie éolienne est de celles-là.

Arrivé à ce point du débat, on pouvait sentir dans la salle du fait de nombreux applaudissement que c’était plutôt ce niveau de débat qui était attendu, et que nombreux étaient ceux présents qui manifestaient plutôt une sympathie au projet de parc éolien. On pouvait alors se demander où était la réelle opposition au projet et son niveau d’argumentation ? En tout cas si l’absence des opposants dans cette assistance nombreuse, était avérée, elle ne saurait être que regrettable, car d’aucuns pourront penser qu’ils ont perdu une occasion et du coup peut-être toute légitimité pour s’exprimer démocratiquement.

Reste que les élections municipales se profilent à l’horizon du premier trimestre 2008. En conclusion, d’ailleurs Daniel Barret ne manquait pas de rappeler cette échéance, et que l’équipe municipale prochaine aurait sans doute son mot à dire dans la poursuite du projet. En attendant, il insistait pour dire que présentement il convenait de ne pas mélanger les genres et les moments. Le moment du débat politique viendra pour ce qui est du choix de l’équipe municipale, et ce débat n’est pas ni réductible, ni superposable au seul débat sur l’implantation des éoliennes sur le territoire de la commune de Tréguidel.


Les images (cliquez sur l'image pour l'agrandir) :

------------------------- Réagir à cet article -------------------------