*
Forum Citoyen Leff Ar Mor
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

Elections présidentielles - second tour
par Thierry RAFFIN - 7 mai 2007

Les résultats du second tour de l’élection présidentielle confirment l’ancrage à gauche de la Bretagne avec une victoire de Ségolène Royal sur Nicolas Sarkozy pratiquement inverse du résultat nationale, avec 52,6 % des voix.
Sur la Communauté de communes de Lanvollon-Plouha, les résultats confirment également le succès de Ségolène Royal avec un score consolidé de la somme des différentes communes de 54,2%.

Ces résultats sont contrastés selon les différentes communes, mais on note que Nicolas Sarkozy n’arrive plus en tête que dans 3 communes (alors que c’était le cas dans 6 communes au premier tour) du fait des mécanismes de report de voix :

- Le Faouët (54,9 %)
- Treverec (53 %)
- Lanvollon (52,7 %)

Pour l’ensemble des autres communes la victoire de Ségolène Royal est plus ou moins importante :
- de juste la majorité à Plouha (50,4 %) qui avait voté massivement Nicolas Sarkozy au premier tour
- à plus de 63 % à Tremeven, Pommerit et Le Merzer où elle fait ses meilleurs scores.

Le tableau des résultats détaillés (Cliquez sur le tableau pour l’agrandir) :

GIF - 39 ko

------------------------- Réagir à cet article -------------------------


Elections présidentielles - second tour
7 mai 2007, par Pascale Baudouin

Je me réjouis de l’esprit citoyen des habitants de la Communauté de Communes de Lanvollon-Plouha qui ont rempli leur devoir d’électeurs en se déplaçant massivement vers le bureau de vote (et je peux témoigner que les habitants de mon village y sont allés à pied, en vélo ou en utilisant le co-voiturage).

En revanche, je regrette le commentaire partisan "on ne note plus ..." ; de deux choses l’une :

- soit on souhaite la mort du Conseil Citoyen

- soit on l’inféode à un seul parti.

La démocratie participative est un exercice difficile, je vous l’accorde, mais de grâce laisser la vivre !

Si c’est la politique politicienne qui vous intéresse, rien ne vous empêche d’œuvrer dans le cadre de la démocratie représentative : à mon avis, vous y prendrez plus de plaisir.

  • Elections présidentielles - second tour
    7 mai 2007, par thierry
    -------------------

    Juste une réponse pour ne pas polémiquer mais dire simplement que cette expression "on ne note plus..." ne saurait, du strict point de vue français et intégré dans une analyse de type polititologique, constituer une prise de position. C’est un simple constat. Alors qu’au premier tour, le candidat Nicolas Sarkozy arrivait en tête dans 6 communes, ce n’est plus le cas que dans 3 communes au second tour par le fait des mécanismes de reports de voix entre des différentes sensibilités. On peut dire aussi "on note que Nicolas Sarkozy n’arrive plus en tête que dans 3 communes alors que c’était le cas dans six communes au premier tour." Je ne vois pas trop ce que cela change (mais je vais tout de même changer cette phrase pour éviter tout mésinterprétation). On peut aussi ne rien dire et ne rien n’écrire car chaque mot prononcé, chaque phrase peut faire l’objet de toutes les interprétations possibles. Les mots c’est comme les chiffres on leur fait dire ce qu’on veut ou on les comprends comme on veut.

    Les théories de la communication, montrent bien qu’il est difficile de se comprendre car les uns et les autres investissent dans ce qu’ils lisent leurs espoirs ou leurs craintes. L’important n’est-ce pas de donner un éclairage, en sachant bien qu’on ne possède pas la vérité. C’est aussi avec ces éléments qu’on peut avancer dans le débat citoyen. En cherchant à comprendre. Ces tableaux et ces commentaires que j’apporte ne prétendent pas ni à la vérité, ni à l’objectivité (qui est toujours une fiction) et ne sont pas là pour la polémique pour que chacun puisse se faire une idée de la situation à partir des données chiffrées.

    Le plus intéressant serait d’apporter des commentaires sur les raisons qui peuvent avoir conduit à ces choix différenciés selon les communes en fonction de leur composition sociographique. Là c’est plus difficile que de simplement faire de la politique partisane. Comme je le disais dans mon premier article pour le premier tour, la compréhension des déterminants des choix politiques locaux peut être intéressante pour les prétendants aux élections municipales aussi.

  • Elections présidentielles - second tour
    14 janvier 2013, par Ahmad
    -------------------

    assurance santé 100

    comparateur mutuelle

  • Elections présidentielles - second tour
    17 janvier 2013, par Fermin
    -------------------

    devis mutuelle malakoff mederic

    devis mutuelle