*
Forum Citoyen Leff Ar Mor
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

La communauté de Lanvollon Plouha en expansion démographique
- 31 janvier 2007

La tendance se confirme, l’évolution de la population de notre secteur est à deux vitesses. Au nord de la RN 12, elle progresse de façon significative avec des évolutions spectaculaires dans certaines communes comme Lanrodec, Goudelin, Pabu bu Plouisy. La démographie sur la communauté de communes de lanvollon plouha apparait dynamique.
Par contre, au sud la tendance est à la baisse un peu partout. On note cependant des points positifs dans le canton de Bourbriac, le cheflieu de canton voit sa population progresser tout comme Plésidy et Pont-Melvez. A l’inverse Guingamp et Pontrieux sont dans le rouge, deux communes très peu étendues sur le plan géographique.

A noter : Les communes de Lanvollon, Treverec, Tresssignaux, Le Merzer, sont concernés par les recencements de cette année 2007 (le recensement est en cours). Lannebert sera recensé en 2008.

Pour en savoir plus sur le recencement : voir l’article mode d’emploi

Tréguidel : dans le mouvement de Lanvollon-Plouha

A l’instar de beaucoup de communes de la CDC de Lanvollon-Plouha, Tréguidel a connu une augmentation significative de sa population entre 1999 et 2005 en passant de 538 à 628 habitants soit plus 16,7 %. Son offre de logement a augmenté de 10,1 % dans ce laps de temps dont 9,9 0/o de maisons neuves. La moyenne par ménage étant de 2,6 personnes, ce sont vraisemblablement de jeunes couples avec enfants qui ont fait le choix de cette commune rurale en pointe notamment au niveau environnemental (projet éolien, protection de la ressource en eau). A noter, pour étaver cette hvpothèse. que le nombre d’actifs occupés est passé de 34,4 % en 1999 à 41,4 0/o en 2005 alors que le nombre de retraités a baissé ainsi que le nombre de chômeurs (3,7 % contre 2,9 %). Enfin, Tréguidel est proche de la mer et c’est un argument intéressant.

Bégard : une baisse qui s’explique

Entre 1999 et 2005, la population de Bégard a diminué de 48 habitants passant de 4476 à 4428 habitants. Des chiffres qui ne tiennent pas compte du boom immobilier que connaît aujourd’hui la commune. Les nouveaux habitants installés ou qui vont l’être ne seront pris en compte qu’en 2008.
Mais cette baisse de la population s’explique aussi par un nouveau calcul de la population au sein du centre hospitalier, par la fermeture du collège Saint-Bernard qui comptait 91 internes et par la disparition de l’ex-foyer de
jeunes travailleurs (centre du Méné) qui logeait 35 personnes.

Lanrodec : construire autrement

La commune de Lanrodec voit sa population passer de 842 habitants en 1999 à 979 en 2005. 137 habitants de plus cela représente une progression de 16,3 %. Le maire Jean-Pierre Le Goux évoque la bonne situation géographique de sa commune située entre Guingamp et St-Brieuc. 1 note aussi que la commune est étendue et attrayante avec de beaux espaces boisés, une vie culturelle riche et une école qui ne cesse d’investir afin de répondre à la demande des familles qui s’installent.
Et pourtant le maire et son équipe municipale pourraient aujourd’hui présenter une progression beaucoup plus importante. Il suffirait de créer des lotissements pour les voir se remplir sans aucun problème. Mais là le
maire corrige : "Nous avons voulu développer les villages existants en favorisant quelques constructions autour. On a privilégié les villages sans exploitation agricole afin d’éviter une cohabitation pas toujours facile aussi bien pour l’agriculteur que pour les habitants. Nous ne souhaitons pas concentrer la population dans de grands lotissements, mais au contraire densifier les villages. Ainsi, la nouvelle population arrive par petites touches progressives. Cette politique semble convenir à tout le monde et nous allons la poursuivre.
Comme c’est une population jeune qui arrive, la commune s’apprête à construire deux salles neuves pour la maternelle.

Guingamp : une baisse mais...

Le coeur du pays de Guingamp perd 289 habitants et passe de 8 013 à 7724 habitants. Plusieurs explications sont avancées : le début de plan de rénovation urbaine à Guingamp qui a pour conséquence de libérer les logements dans les immeubles qui seront détruits. Autre explication, le développement sur Guingamp des familles monoparentales. Ivan Guézennec, premier adjoint au maire constate aussi que les étudiants guingampais qui réalisent leurs études sont désormais comptabilisés dans leur ville d’accueil.
Les nouvelles constructions en cours de réalisation : gendarmerie, Montbareil, H.L.M. devraient donner un bol d’air à la démographie locale dans les années à venir.

Bulat-Pestivien : pas seulement les Anglais

Entre 1999 et 2005, la population de Bulat est passée de 432 à 464 habitants soit une augmentation de 7,4 %. L’arrivée de familles anglaises n’explique pas tout car elles n’ont pas forcément été comptabilisées. Le maire, Louis Cojean explique plutôt le succès de sa commune par
la mise en place d’une opération d’amélioration programmée de l’habitat qui a permis la rénovation aidée de logement anciens destiné au locatif.
Ainsi, la commune dispose de 19 logements de plus qu’en 1999. "Nous avons
misé sur la qualité de l’environnement grace au label "commune du patrimoine rural de Bretagne" explique le maire. La commune dispose aussi d’une école et de tous les services qui s’y attachent : cantine et garderie gratuite. Le tout a attiré de
jeunes couples mais pas seulement, quelques personnes retraitées sont égalemet rentrées au pays.
Par ailleurs, la commune a un projet de lotissement de trois lots, preuve qu’elle ne mise pas sur une expansion non maîtrisée et entend intégrer harmonieusement les maisons neuves dans le pay-, sage en créant une ZPPUP.
Enfin, comme partout, la proximité d’un axe routier est bénéfique pour cette commune. La RD 787 permet à Bulat d’être à 15 minutes de Guingamp et une demi heure de Carhaix et Rostrenen.


Les images (cliquez sur l'image pour l'agrandir) :

------------------------- Réagir à cet article -------------------------