*
Forum Citoyen Leff Ar Mor
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

La communauté de communes reprend l’école de musique
par l’écho du 7 au 13 septembre 2006 - 10 septembre 2006

Réuni le mardi 5 septembre, sous la présidence de Thierry Burlot, le conseil communautaire a approuvé la création d’une école de musique communautaire qui sera gérée en régie directe. Cette école sera dirigée par Carline Ollivier et affichera des tarifs préférentiels pour les enfants, mais aussi pour les adultes du territoire.

Réuni le mardi 5 septembre, sous la présidence de Thierry Burlot, le conseil communautaire a approuvé la création d’une école de musique communautaire qui sera gérée en régie directe. Cette école sera dirigée par Carline Ollivier et affichera des tarifs préférentiels pour les enfants, mais aussi pour les adultes du territoire.
Ecole de musique communautaire : après avoir rappelé les faits qui ont conduit à la dissolution de l’école de musique du Leff, « malgré la médiation conduite pour sortir du conflit », et à sa liquidation qui devrait être prononcée par jugement le 19 septembre prochain, le président a présenté le projet de l’école de musique communautaire ; un projet qui a été constitué par le comité technique composé d’élus communautaires, en collabora-tion avec le service culturel du Conseil général et l’ADDM 22. « Cette école sera gérée en régie directe, compte-tenu des délais trop courts pour rentrer dans la procédure de délégation de service publique (option qui reste ouverte) » a expliqué Thierry Burlot avant d’ajouter que « cette école communautaire s’appuie sur un projet d’établissement qui intègre le schéma départemental ». Comme préconisé par la médiation, l’offre de cours qui existait précédemment reste la même (accordéon diatonique, guitare et guitare basse, harpe celtique, flûte traversière bois et métal, violon, percussions...). Conster-nant la tarification, l’offre va de 102 euros pour l’éveil musical pour les 4-6 ans à 300 euros pour le module instrumental jusqu’à 18 ans et étudiants. Ces tarifs sont majorés de 30 % pour les adultes du territoire communautaire. A ces tarifs « jeunes » et « adultes », il convient d’ajouter 15 % pour les résidents hors Communauté de communes Lanvol-lon-Plouha.

Enfin, pour faire fonctionner cette école le personnel recruté sera contractuel de droit public ou fonctionnaire territorial, employé à temps non complet sur le grade d’assistant ou assistant spécialisé d’enseignement artis-tique. La durée hebdomadaire sera fixée après connais-sance des inscriptions, soit environ 5 équivalents temps pleins. Du matériel (instru-ments, appareils d’écoute...)
va aussi être acheté.

Ce projet a été approuvé avec deux abstentions et deux voix contre. Le maire de Tréguidel, Daniel Barret, a expliqué son choix de voter contre en mettant en avant le fait qu’il « ne peut accepter la prise en charge par la Communauté de communes d’une partie de l’apprentissage de la musique pour les adultes ». Pour clore ce cha-pitre, Thierry Burlot a informé l’assemblée qu’Eric Ma-riette, directeur du Bathyscaphe de Pommerit-le Vi-comte, l’a informé qu’une réunion, conduite notamment par Véronique Chadaillac, présidente de l’ex école de musique du Leff, s’est tenue dans ses locaux afin de constituer une nouvelle association école de musique.

Le débat est ouvert sur le forum "Ecole de Musique"


------------------------- Réagir à cet article -------------------------